fbpx

Une mine de phosphore au Lac-Saint-Jean?

Le Lac Saint-Jean pourrait devenir une région productrice de phosphore minéral sous forme d’apatite.

Le projet de mine, qui serait situé au lac à Paul, à 175 km au nord de Saint-Ludger-de Milot, pourrait produire trois millions de tonnes de phosphore par année pendant au moins 17 ans. Le minerai serait broyé sur place et acheminé par camion ou par train jusqu’au port de Saguenay. L’apatite du site convoité par Ressources d’Arianne contient 39 % de P2O5. Si l’entreprise obtient le feu vert, elle prévoit investir quelque 800 M$ et créer 700 emplois directs et indirects.

L’impact environnemental des fosses à ciel ouvert et des résidus miniers (500 millions de tonnes) inquiète toutefois les groupes de défense de l’environnement. La coalition Québec meilleure mine!recommande d’ailleurs à la compagnie Ressources d’Arianne de réaliser des analyses indépendantes concernant les impacts anticipés de son projet de mine. La question du transport par camion est également soulevée puisqu’il faudrait environ 200 passages par jour. La construction d’un chemin de fer vers le site de la mine pourrait toutefois réduire les inconvénients liés au déplacement du phosphore.

La coalition propose également de maximiser les retombées régionales de cette ressource non renouvelable qui devrait rapporter environ un milliard de dollars.