fbpx

Premier Tech investit 111 M$ en recherche et développement

La compagnie est un leader mondial dans des créneaux de pointe.

Lorsqu’il a acheté l’entreprise américaine Tourbières Premier en 1978, Bernard Bélanger était loin de se douter que quelques années plus tard, la modeste entreprise deviendrait Premier Tech, un leader mondial dans des créneaux de pointe. L’entreprise a récemment annoncé un investissement de 111,2 M$ en recherche et développement. Québec s’y implique à hauteur de 19,7 M$, dont 11,2 M$ remboursables, afin d’accroître la capacité de production et de moderniser les procédés de fabrication et 8,5 M$ en subvention attribuée pour le volet Innovation.

Le programme a été baptisé « FAIRE » pour Fabrication avancée et Innovation pour renforcer l’excellence. Celui-ci vise la recherche, le développement et la mise en marché d’une trentaine de nouveaux produits dans trois créneaux : les technologies environnementales, les équipements industriels ainsi que l’horticulture.

Il est impossible de préciser pour l’instant le type de produits qui seront développés, puisque personne ne le sait encore. Les chercheurs de Premier Tech commenceront par identifier les besoins pour ensuite développer un produit ou en adapter un déjà existant qui réponde à la demande.

C’est de cette manière qu’a été développé un engrais révolutionnaire à base de mycorhize, un champignon microscopique qui a pour effet de multiplier les racines des plantes, leur assurant ainsi une croissance plus rapide. Le champignon existait naturellement, mais les chercheurs de Premier Tech ont réussi à le cultiver en laboratoire afin d’en assurer la commercialisation. La percée fut mondiale. L’opération a été réalisée à l’occasion d’un autre programme de recherche et développement instauré en 1997, appelé « Mobilisateur », qui a permis de développer plus d’une trentaine de produits.

Son deuxième volet a contribué à en faire naître une cinquantaine, dont le populaire biofiltre à base de tourbe, Écoflo, conçu pour traiter les eaux usées des résidences qui ne sont pas connectées à un réseau d’égouts. Une autre centaine de produits a été développée à l’occasion du programme qui a suivi intitulé Essor.

Premier Tech compte 2300 employés répartis dans les 24 installations manufacturières qui se trouvent dans neuf pays. Son chiffre d’affaires annuel dépasse les 400 M$.