fbpx
En 2021, les agriculteurs canadiens ont rapporté 77 % des bidons de plastique vendus sur le marché. Photo : Gracieuseté d’AgriRécup

En 2021, les agriculteurs canadiens ont rapporté 77 % des bidons de plastique vendus sur le marché. Photo : Gracieuseté d’AgriRécup

Les producteurs récupèrent plus qu’avant

La récupération des plastiques agricoles gagne en popularité auprès des producteurs, qui sont de plus en plus nombreux à rapporter leurs bidons et contenants dans des centres spécialisés.

AgriRécup, l’organisme qui gère ce type de matière dans le milieu agricole, estime qu’environ trois quarts de tous les bidons de plastique servant à livrer les pesticides et les fertilisants agricoles ont été recyclés au cours de l’année 2021 à travers le Canada, ce qui équivaut à 2,25 millions de kilogrammes de plastique et à un taux de récupération moyen de 77 %. Il s’agit, selon l’organisme, d’une progression depuis 2011, année où le pourcentage de récupération était de 69 %.

Ce taux est mesuré en comparant le pourcentage des contenants récupérés au nombre de contenants vendus sur le marché pour la même année. Il est ensuite pondéré sur trois ans, ce qui permet de tenir compte de facteurs, comme la météo, qui peuvent altérer les besoins des agricultures pour certains fertilisants ou pesticides.  

En plus des bidons de moins de 23 litres, AgriRécup précise qu’environ 54 % des barils et des contenants vides pour vrac non consignés ont été recyclés en 2021, comparativement à 50 % en 2019. Le plastique est ensuite redirigé vers des entreprises d’Amérique du Nord qui le transforment en granules et en flocons pour fabriquer d’autres produits, comme des drains agricoles, des madriers pour la construction, des ­bordures de pelouse et des bâches ­utilisées en agriculture. 

Plusieurs autres projets pilotes sont également à l’étude chez AgriRécup afin de trouver des voies de récupération pour d’autres emballages agricoles comme les sacs de semences et de ­pesticides.