fbpx

La Banque Nationale ne renonce pas

La Banque Nationale ne renonce pas à faire l’acquisition de terres agricoles.

LÉVIS – Si l’institution annonçait la semaine dernière qu’elle remisait ses tracteurs et abandonnait l’exploitation des terres acquises au SaguenayLac-Saint-Jean, elle conserve l’intention de s’implanter davantage en agriculture.

« Notre intention est de réaliser avec des intervenants du milieu des coinvestissements qui seront gagnants dans la région », a déclaré Louis Vachon, président et chef de la direction de la Banque Nationale.

Plus tôt cette semaine, il était conférencier au colloque sur le transfert d’entreprise agricole organisé par son institution en collaboration avec la Fondation de l’entrepreneurship à Lévis.

Louis Vachon insiste. L’objectif de la Banque Nationale n’est pas de faire de la spéculation, mais bien d’investir à long terme pour diversifier le portefeuille de la caisse de retraite.

« Nous en avons tiré des leçons, a-t-il reconnu au sujet de l’incursion en agriculture. À l’avenir, la Banque Nationale favorisera un modèle où l’exploitation sera confiée à des producteurs agricoles. »