fbpx
Les nouveaux paniers seront entièrement faits de carton. Photo : Adèle Photographie

Les nouveaux paniers seront entièrement faits de carton. Photo : Adèle Photographie

Des paniers de fraises entièrement recyclables

La saison des fraises commence du bon pied au Québec avec l’arrivée d’un tout nouveau panier entièrement recyclable et la volonté de réduire l’utilisation des produits phytosanitaires.

Alors que les premières fraises hâtives ont déjà fait leur apparition grâce à un début de saison exceptionnel, tant dans la région de Montréal que dans les autres régions du Québec, l’Association des producteurs de fraises et de framboises du Québec s’inscrit dans une démarche écoresponsable en annonçant l’arrivée de nouveaux paniers à cent pour cent recyclable.

« On produit chaque année plus de 12 millions de paniers au Québec et le fait d’éliminer l’anse en plastique évitera que 327 tonnes de CO2 se retrouvent dans l’environnement », souligne la présidente de l’Association, Jennifer Crawford.

Selon Mme Crawford, il est possible que certains producteurs écoulent leurs anciens paniers à la ferme, mais toutes les fraises vendues dans les épiceries et les chaînes d’alimentation devraient se retrouver dans les nouveaux paniers avec une anse intégrée en carton. L’initiative a permis à l’Association de gagner un prix DUX en janvier dernier. La prochaine étape sera de proposer un contenant cartonné pour les framboises aussi.

Réduire les pesticides

Un autre projet cher à l’Association est de réduire l’utilisation des pesticides. « Nous avons déjà des vitrines de démonstration sur l’utilisation de méthodes alternatives dans quatre régions et nous voudrions en avoir dans toutes les régions du Québec », souligne la directrice générale.

Les producteurs pourraient visiter des parcelles de culture aménagées chez d’autres producteurs de leur région pour voir les résultats qu’ils obtiennent en utilisant des méthodes alternatives pour la réduction des insectes nuisibles de façon à pouvoir les appliquer chez eux.

Ces deux projets, souligne Mme Crawford, s’inscrivent dans les cinq engagements de l’Association qui passent par une utilisation raisonnée des pesticides, une bonne gestion de l’eau, une meilleure gestion des matières résiduelles, la main-d’œuvre de même que la salubrité et la qualité. « Nous voulons intégrer ces aspects dans notre plan stratégique pour les prochaines années », conclut la directrice générale.


Cet article a été publié dans notre cahier spécial Fruits et légumes du Québec, printemps 2021.