fbpx
Une trentaine d’entreprises émergentes, dont Safran Nordique, participeront au nouvel événement Les Grandes Récoltes, qui se tiendra à Québec le 14 septembre. Photo : Gracieuseté de Safran Nordique

Une trentaine d’entreprises émergentes, dont Safran Nordique, participeront au nouvel événement Les Grandes Récoltes, qui se tiendra à Québec le 14 septembre. Photo : Gracieuseté de Safran Nordique

Vitrine d’un jour pour des entreprises émergentes

Le 14 septembre, quelque 30 producteurs agricoles émergents issus de toutes les MRC de la grande région de Québec feront découvrir leurs produits au grand public. La première édition de l’événement urbain Les Grandes Récoltes aura lieu entre 10 h et 17 h à la place Jean-Béliveau, située près du Centre Vidéotron.

En association avec la Coopérative des horticulteurs de Québec, gestionnaire du Grand Marché de Québec, la Fédération de l’UPA de la Capitale-Nationale–Côte-Nord souhaite ainsi accompagner les entreprises émergentes dans leur développement en leur offrant une vitrine d’un jour. Sous le chapeau de leur MRC respective, elles pourront distribuer leurs cartes professionnelles, discuter avec le public et vendre leurs produits.

« On veut leur montrer que la population de Québec est friande de nouveaux produits […] et qu’éventuellement [les entrepreneurs] loueront peut-être des espaces au Marché », souligne Jacynthe Gagnon, présidente de la Fédération.

Climat de confiance

En plus de représentants de la relève, ceux d’une dizaine d’associations de producteurs et de syndicats de la fédération seront sur place. « On veut que [les gens du milieu agricole] soient accessibles pour répondre aux questions des consommateurs », soutient Jacynthe Gagnon, qui souhaite établir un climat de confiance entre les producteurs et la population.

Elle estime qu’un tel événement était nécessaire, surtout qu’elle-même ne connaissait pas l’existence d’environ 80 % des entreprises qui y participeront.

Pour Safran Nordique, établie dans la région de Charlevoix, l’expérience représente une excellente occasion de mettre en valeur l’agriculture. « On veut surtout montrer qu’oser la différence, c’est accessible à qui veut le faire », mentionne la copropriétaire Geneviève Tremblay. Elle espère profiter de l’événement pour notamment promouvoir son -ingrédient-vedette, le safran.

Il est encore trop tôt pour savoir si Les Grandes Récoltes deviendront un rendez-vous annuel. « On va tenir l’événement, et la pérennité, on en parlera ensuite. On est peut-être en train de tracer la voie à plusieurs éditions », laisse tout de même entendre Jacynthe Gagnon.