fbpx
La sécurité routière en milieu agricole fera partie intégrante du plan d’action annuel de la Fédération régionale de l’UPA de la Mauricie. Photo : Archives/TCN

La sécurité routière en milieu agricole fera partie intégrante du plan d’action annuel de la Fédération régionale de l’UPA de la Mauricie. Photo : Archives/TCN

Une campagne sur la sécurité routière réclamée

Le partage sécuritaire de la route entre producteurs et citoyens a suscité des discussions lors du congrès régional de la Fédération de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de la Mauricie qui s’est tenu en mode virtuel le 27 octobre. Le président Jean-Marie Giguère a notamment rappelé le décès récent d’un producteur laitier de Bécancour, happé mortellement par un véhicule alors qu’il donnait des indications au conducteur d’une machinerie agricole, en bordure de la route.

« Malheureusement, [des accidents], il y en a tous les ans. […] Une vie humaine de perdue, c’est une de trop. Des blessures, ça peut arriver à nos enfants, à nos petits-enfants », a insisté M. Giguère. L’assemblée a donc adopté une résolution demandant à la Confédération de sensibiliser les autorités concernées – la Société d’assurance automobile du Québec, le ministère des Transports du Québec (MTQ) et les municipalités, notamment – pour obtenir la diffusion d’une campagne provinciale de sécurité en milieu agricole à l’intention des usagers de la route. On indique également que les écoles de conduite devraient être sollicitées pour qu’elles intègrent à leur formation du contenu spécifique sur les comportements à adopter en présence de véhicules agricoles.

L’assemblée souhaite par ailleurs le développement d’un panneau standardisé permettant d’annoncer la présence de véhicules agricoles sur la route. Le premier vice-président de l’UPA, Martin Caron, a signalé qu’un tel panneau a déjà été conçu, notamment en collaboration avec le MTQ. Jean-Marie Giguère a répondu que ce panneau devrait être plus présent, selon lui.

« Moi, en Mauricie, j’en ai vu un. […] Il faudrait qu’il y en ait un peu partout », souligne-t-il, insistant sur le fait que les municipalités doivent s’impliquer davantage, notamment pour une meilleure signalisation dans les rangs. La fédération régionale s’est engagée à mettre en place des actions en continu se rattachant à la sécurité routière et à y impliquer les affiliés et les groupes spécialisés.

Une formation pour les employés de ferme

Une agricultrice, Florence Lefebvre St-Arnaud, a suggéré durant l’assemblée de demander aux Collectifs régionaux en formation agricole le développement d’une formation sur le transport sécuritaire destinée aux employés de ferme. L’idée n’a finalement pas été ajoutée à la résolution, mais pourrait faire partie des actions concrètes que la fédération régionale explorera en lien avec la sécurité routière.

L’assemblée générale annuelle de la Fédération régionale de l’UPA de la Mauricie devrait se tenir en mars prochain.