fbpx
La fusion de Québec Parmentier avec Patate-Saint-Ambroise et l’ajout de trois nouvelles fermes visent à augmenter la productivité et sécuriser la capacité d’approvisionnement de l’entreprise. Photo : Gracieuseté de Québec Parmentier

La fusion de Québec Parmentier avec Patate-Saint-Ambroise et l’ajout de trois nouvelles fermes visent à augmenter la productivité et sécuriser la capacité d’approvisionnement de l’entreprise. Photo : Gracieuseté de Québec Parmentier

Québec Parmentier prend de l’expansion

Québec Parmentier, qui commercialise ses pommes de terre principalement sous la marque Mamzells, élargit ses activités et devient pour la première fois gestionnaire d’un poste d’emballage en fusionnant avec l’entreprise Patate-Saint-Ambroise, située au Saguenay.

L’entreprise de Québec détient désormais les actifs d’Emballage Saint-Ambroise et de Légupro, deux entreprises agroalimentaires spécialisées dans l’emballage et la transformation de pommes de terre et d’autres légumes.

« Ça fait des actifs de plus dans la compagnie. L’objectif à long terme, en opérant notre propre poste d’emballage, est de gagner en productivité », explique la directrice générale de Québec Parmentier, Audrey Boulianne, précisant que l’entreprise s’associait déjà auparavant à plusieurs actionnaires pour emballer les pommes de terre à travers la province, principalement au Saguenay—Lac-Saint-Jean et dans le Bas-Saint-Laurent.

Trois nouvelles fermes associées

Québec Parmentier, qui s’approvisionnait déjà auprès de 25 producteurs actionnaires, s’associe par ailleurs à trois nouvelles fermes de la région du SaguenayLac-Saint-Jean. « Avec ces nouveaux actionnaires, on sécurise notre capacité à approvisionner nos clients dans les trois grandes chaînes d’alimentation », ajoute Mme Boulianne. Elle spécifie que les démarches de fusion ont été plus complexes que prévu, compte tenu du contexte de crise actuel, mais que la transaction était déjà en cours avant que les mesures de confinement et de distanciation sociale n’entrent en vigueur.