fbpx

Mettre en valeur les producteurs régionaux

Tel que publié dans Centre

CHAUDIÈRE-APPALACHES — Il y a environ un an et demi, Luc Houde a pris la direction du magasin COOP IGA de Montmagny avec la volonté de mettre en valeur les producteurs et transformateurs de cette région dont les produits étaient vendus dans son épicerie.

Dès son arrivée, il cherche un moyen d’associer les producteurs à leurs produits. Il rencontre Mélodie Lachance, du centre local de développement (CLD) de Montmagny, et Sarah Lepage, de la direction régionale du MAPAQ de la Chaudière-Appalaches, qui l’aideront à mener à bien son projet. L’idée de produire des affiches prend forme. Le ministère accepte de défrayer la moitié des coûts, qui se chiffrent à 8 000 $.

Enfilade d’affiches

Devant les caisses, une enfilade d’affiches promotionnelles présente les 15 producteurs associés à la première phase du projet. On y voit une photo du producteur ou du transformateur montrant son produit, accompagné du slogan des journées Couleurs et Saveurs de la Chaudière-Appalaches « Savourez l’authenticité de chez nous ». Sur les tablettes, une petite affiche reprend le slogan.

Pour M. Houde, la meilleure façon de promouvoir les produits locaux passe par la visibilité. Et c’est souvent ce qui est le plus difficile. Les petites affiches associées aux plus grandes permettent ainsi de faire le lien plus rapidement entre le produit et le producteur ou le transformateur.

Cette première phase consiste donc à mettre en valeur 15 entreprises. Quinze autres s’ajouteront en 2014, dit-il. Luc Houde veut se limiter à un rayon de 40 km à 50 km autour de Montmagny. Ce faisant, il accueille des producteurs et transformateurs artisanaux de Montmagny, de L’Islet et de Bellechasse. Ceux-ci proposent des produits tout aussi diversifiés que le bison, les fromages, l’huile de tournesol, les fruits et les légumes.

Des impacts

Le projet se trouve en place depuis octobre et déjà, le directeur constate un impact sur les ventes des produits. Les consommateurs sont sensibles à l’idée d’encourager les producteurs de leur région, dit-il, et l’initiative vient détruire le mythe que les produits locaux sont plus coûteux. En outre, ils ont plus de goût et sont plus frais.

Sans conteste, les consommateurs peuvent maintenant associer un visage à ces produits. « On pourra ainsi développer un lien de confiance plus fort envers les produits et les entreprises locales », affirme le directeur. « Je le fais vraiment pour l’économie d’ici », ajoute-t-il. D’ailleurs, M. Houde souhaite que son idée fasse du chemin et soit reprise par d’autres marchés d’alimentation.