fbpx
© Mouvement Pôle Logistique Vaudreuil-Soulanges

© Mouvement Pôle Logistique Vaudreuil-Soulanges

Pôle logistique : 25 tracteurs autour de la Cadillac du maire

Les producteurs ont stationné près de 25 tracteurs, hier soir, autour de l’hôtel de ville de la municipalité des Cèdres, au sud-ouest de Montréal, afin de manifester contre la construction du Pôle logistique Vaudreuil-Soulanges.

Les élus réunis en assemblée ont été surpris par cette arrivée pour le moins remarquée des agriculteurs. « On a accoté des tracteurs à la Cadillac du maire; il ne pouvait pas se sauver », lance avec une pointe d’humour Hubert Leroux, un producteur.

Le sujet du Pôle logistique est traité avec le plus grand sérieux par les agriculteurs de la région. « Ce sont parmi les meilleures terres du Québec. Et nous avons investi beaucoup au fil des années : en drainage, en nivellement, en chaulage, etc. Sans compter que nous sommes sous régie biologique. Nos terres n’ont pas de prix. Mais la MRC veut nous relocaliser. Elle veut nous envoyer cultiver dans les quenouilles », peste Thomas Dewavrin, un producteur qui serait potentiellement touché par l’éventuelle construction du Pôle logistique. En fait, les plans du premier projet feraient en sorte qu’il perdrait le tiers de ses terres en culture.

« On a l’impression que le maire est en faveur du Pôle, mais en même temps, que les conseillers ne sont pas trop au courant de la situation. Nous sommes venus leur parler », enchaîne M. Dewavrin.

Le passage des agriculteurs à l’hôtel de ville s’est somme toute bien déroulé. Les élus leur ont laissé un droit de parole de près de deux heures, sur un ton cordial, rapporte-t-on.

« Nous avons eu de bons échanges. Nous ne pouvons en révéler plus pour l’instant, mais disons que c’est un bon début », mentionne Hubert Leroux.

Rappelons que le projet du Pôle logistique Vaudreuil-Soulanges est appelé à devenir une plaque tournante du transport de marchandises. Il serait construit sur 800 hectares, dont 500 en zone agricole.