fbpx
L’impressionnante sélection de produits du terroir québécois occupe un pan de mur complet chez L’Épicière de comté.

L’impressionnante sélection de produits du terroir québécois occupe un pan de mur complet chez L’Épicière de comté.

L’Épicière de comté : le meilleur du « total local »

DONNACONA — Claudie Tremblay est non seulement une gourmande invétérée, mais aussi une passionnée du terroir québécois qui s’investit sans compter pour le mettre en valeur et le rendre accessible au plus grand nombre de personnes.

Il y a quelques années, la Charlevoisienne a suivi son amoureux jusque dans Portneuf, plus précisément à Donnacona. C’est là, derrière les grandes vitrines d’un ancien magasin général, qu’elle a créé L’Épicière de comté, une entreprise coquette où elle propose une variété de produits sélectionnés avec soin chez ses producteurs préférés.

« Au départ, je pensais surfer sur la vague du commerce électronique et créer un marché virtuel avec des commandes en ligne et la livraison de produits du terroir québécois à domicile. Mon étude de marché m’a plutôt amenée à avoir pignon sur rue, car j’ai compris que les gens voulaient goûter, vivre une expérience, avoir un contact humain et connaître l’histoire et l’origine des produits », explique-t-elle. À l’été 2017, L’Épicière de comté a donc ouvert ses portes, en plein cœur du vieux Donnacona.

Claudie Tremblay a mis ses couleurs dans l’ancien magasin général de Donnacona. Photos : Émélie Bernier

Claudie Tremblay a mis ses couleurs dans l’ancien magasin général de Donnacona. Photos : Émélie Bernier

Sur les tablettes et dans les frigos, il y a des centaines de produits d’ici : fromages, saucissons, bières, cidres, confitures, miel, condiments, lactofermentations, tisanes et plein d’autres choses à découvrir. Beaucoup de bio et uniquement du « total local » sont présents, comme l’indique le logo de l’entreprise, une création d’une artiste de Neuville, Mimi Traillette.

Trois régions

Ayant habité Charlevoix et le Bas-du-Fleuve, Claudie Tremblay a garni ses tablettes de ses coups de cœur glanés dans ces deux régions, mais les produits de sa terre d’accueil, Portneuf, tiennent le haut du pavé.

« Mon objectif est d’aller chercher les produits les plus exclusifs possible. On a des relations privilégiées avec des distributeurs comme Plaisirs Gourmets, qui proposent une sélection de fromages fins québécois exceptionnels, et avec des producteurs comme Menaud Distillerie et brasserie, la Cidrerie Le Somnambule, Côté Est, Dinette Nationale, etc. Ce sont des amis, la grande famille de L’Épicière de comté. Ces liens font que je peux donner une accessibilité à ces créations extraordinaires qui ne sont souvent vendues que sur les lieux de production », explique Mme Tremblay, qui croit en la force de la collaboration.
Dans cet esprit de collectivité, elle souhaite maintenant développer des partenariats avec des producteurs qui partagent ses valeurs en leur offrant, par exemple, un point de chute où distribuer leurs produits ponctuellement.

L’Épicière de comté a aussi son coin « luncherette », comme Claudie Tremblay aime à le nommer.

« On peut grignoter, prendre un café ou une tisane dans la petite brocante vintage en placotant… J’avais envie de proposer quelque chose de différent, un endroit où on se sent à la maison, où on peut goûter à plein de choses, où on rencontre des gens dans une ambiance joyeuse et hyperconviviale, sans flaflas. Il y a un petit coin pour les enfants qui sont toujours les bienvenus, évidemment », ajoute Claudie Tremblay, qui a fait de L’Épicière de comté une histoire de famille.