fbpx
Le groupe Le Vent du nord en prestation dans le verger de la cidrerie Qui sème récolte à Saint-Jean-de-Matha. Photo : Gracieuseté de Synop6

Le groupe Le Vent du nord en prestation dans le verger de la cidrerie Qui sème récolte à Saint-Jean-de-Matha. Photo : Gracieuseté de Synop6

De la musique traditionnelle dans un décor agricole

Le Festitrad de Saint-Jean-de-Matha a réalisé une trilogie de rencontres entre musiciens et producteurs agricoles, à visionner sous forme de websérie.

La cinquième édition de l’événement consacré à la musique traditionnelle se tiendra en mode virtuel en raison de la pandémie. Sa programmation offre plusieurs spectacles présentés en ligne, auxquels s’ajoutent les trois épisodes de la websérie.

Terre de trad, réalisée par la boîte de production Synop6, met en vedette des musiciens de musique traditionnelle qui découvrent l’univers de producteurs agricoles de la région de Lanaudière.

« Il fallait trouver des producteurs agricoles intéressés à nous accueillir et chez qui on aurait des belles images et des conditions de tournages adéquates. On a choisi l’Abbaye Val Notre-Dame et les producteurs de cidre de Qui sème récolte, tout deux situés à Saint-Jean-de-Matha, ainsi que le Vignoble Saint-Gabriel, situé à Saint-Gabriel-de-Brandon », dit Patrice Jetté, président-directeur général du Festitrad.

Accompagnés de l’animateur et comédien Ghyslain Dufresne, également de la région, le musicien Jean-François Bélanger et les groupes Le Vent du Nord et Galant, tu perds ton temps découvrent l’univers des produits comestibles de la forêt, du cidre et du vin.

De belles rencontres, selon Patrice Jetté. « Les producteurs font goûter leurs produits et les musiciens présentent leur musique. Ils ont plus en commun qu’on pourrait penser. Ce sont des travailleurs du terroir, chacun à leur façon. »

Entre musique et terroir, les épisodes de la série se veulent à la fois divertissants et instructifs. « Les amateurs de musique traditionnelle sont très souvent des consommateurs de produits du terroir et de bières de microbrasseries. On a définitivement un public en commun », souligne Patrice Jetté.

Diffusées une première fois sur le réseau Bell Télé Fibe au cours des dernières semaines, les trois émissions d’une vingtaine de minutes seront diffusées sur la chaîne YouTube du Festitrad les 17, 18 et 19 mai à 20 h.

D’autres émissions pourraient voir le jour dans le futur si le budget est au rendez-vous, annonce Patrice Jetté. « Pour l’instant, on est à fond dans notre prochaine édition du Festitrad, qui se déroulera du 17 au 22 mai, mais ensuite on va y penser. »