fbpx
Le projet est prévu dans un secteur industriel et résidentiel de la ville de Laval, mais fait face à une zone agricole. Photo : Ville de Laval

Le projet est prévu dans un secteur industriel et résidentiel de la ville de Laval, mais fait face à une zone agricole. Photo : Ville de Laval

Complexe cinématographique à Laval : le promoteur maintient le cap

L’homme d’affaires Michel Trudel, promoteur d’un vaste complexe cinématographique à Laval, ne compte pas changer ses plans malgré les critiques de citoyens envers le site choisi pour ériger son projet.

Le Courrier Laval rapportait pourtant, le 20 octobre, que le promoteur avait retiré sa demande de changement de zonage, nécessaire pour pouvoir réaliser le complexe sur des terres qui sont présentement situées en partie en zones industrielle et résidentielle. Ce changement de zonage, entériné par le conseil municipal en juillet, a par la suite été contesté par un groupe de citoyens devant la Commission municipale du Québec.  « Le juge [de la Commission] a jusqu’au 30 novembre pour donner sa décision. Le problème, c’est qu’il y a un nouveau plan d’urbanisme qui entre en vigueur à Laval à la fin octobre, explique M. Trudel, en entrevue avec La Terre. Il fallait donc qu’on retire notre première demande pour en faire une autre conforme aux exigences du nouveau plan d’urbanisme », ajoute-t-il en précisant que ces nouvelles exigences ne compromettent pas de manière significative son projet. 

Concernant les doléances du groupe de citoyens qui souhaitent préserver le caractère agricole des terres visées, lesquelles étaient depuis de nombreuses années louées pour l’agriculture même si elles n’étaient pas situées en zone agricole, M. Trudel estime que son projet sera bénéfique pour toute la ville, y compris pour les producteurs agricoles. Ceux-ci pourront profiter d’un plus grand achalandage dans le secteur pour vendre leurs légumes à la ferme, argumente-t-il. Les producteurs agricoles du secteur, qui avaient été questionnés par La Terre dans un précédent article, ne s’opposaient d’ailleurs pas au projet.