fbpx

75 000 $ dans un nouveau Fonds bleu

Tel que publié dans Est du Québec

SAGUENAY–LAC-SAINT-JEAN — L’organisme de bassin versant Lac-Saint-Jean (OBVLSJ) a récemment lancé le Fonds bleu.

Financé à la hauteur de 75 000 $, ce fonds servira à réaliser des projets de sensibilisation, d’information et de concertation sur le territoire.

« Ce fonds est le résultat d’une réflexion que l’on a commencé à mener quand le plan directeur de l’eau [PDE] a été déposé au ministère. C’est beau d’avoir un plan concerté, mais il faut aussi des moyens pour le mettre en œuvre », explique Tommy Tremblay, directeur de l’OBVLSJ. L’organisme a lancé ce fonds pour réaliser des projets où il y avait de gros manques, soit sur le plan de la sensibilisation ou de la concertation.

Ce fonds lancé au début du mois de septembre vise à soutenir des initiatives locales qui répondent aux actions proposées dans le PDE dans les secteurs de villégiature, dans les zones d’exploitation contrôlée (ZEC), dans les municipalités, mais aussi sur le territoire agricole. Par exemple, un groupe d’agriculteurs et de riverains qui voudrait créer un comité de bassin versant pourrait recevoir jusqu’à 4 000 $ du Fonds bleu, si les promoteurs arrivent à obtenir 20 % de financement additionnel. « On sent l’enthousiasme des différents acteurs de l’eau envers ce fonds », souligne M. Tremblay.

Les projets peuvent être soumis à tout moment, mais il y aura trois dates d’évaluation d’ici l’été 2014. Le comité de sélection des projets s’est réuni une première fois le 28 novembre. « On favorise les projets qui ont des retombées sur la plus grande partie de la population », note M. Tremblay.

Étant donné que l’organisme ne siège pas au comité de sélection, il peut accompagner les promoteurs dans la préparation du projet. Et même si celui-ci n’est pas accepté la première fois, il est toujours possible d’obtenir de l’aide pour l’améliorer afin le faire financer, précise M. Tremblay.

L’OBVLSJ souhaite maintenant mettre sur pied une stratégie pour aller chercher plus d’argent auprès d’investisseurs privés afin d’alimenter le fonds. Par exemple, il devrait recevoir prochainement la certification d’organisme de bienfaisance, ce qui lui permettra d’émettre des crédits d’impôt aux investisseurs.

D’ici le 31 mars 2014, l’OBVLSJ espère financer au moins 25 000 $ de projets qui serviront à améliorer la qualité de l’eau et son accessibilité.