fbpx
Alexandra Labbé, de la Ferme Duhibou, dans Chaudière-Appalaches, a été choisie comme grande championne au concours de présentation de génisses de l’événement L’école des jeunes éleveurs, en Belgique. Photo : Facebook/Holstein Canada

Alexandra Labbé, de la Ferme Duhibou, dans Chaudière-Appalaches, a été choisie comme grande championne au concours de présentation de génisses de l’événement L’école des jeunes éleveurs, en Belgique. Photo : Facebook/Holstein Canada

Une jeune éleveuse québécoise se distingue en Belgique

Une éleveuse québécoise s’est illustrée lors d’un événement en Belgique réunissant 143 jeunes adeptes d’expositions de bovins laitiers issus de 20 pays différents. Alexandra Labbé, de la Ferme Duhibou, de Saint-Lambert-de-Lauzon dans Chaudière-Appalaches, a été choisie comme grande championne de présentation de génisses.

« C’était vraiment agréable comme expérience, témoigne la jeune femme de 20 ans. T’en apprends beaucoup. En arrière de la compétition, il y a l’apprentissage. Les coachs viennent de pays différents. Ils ont différentes techniques et différentes façons d’enseigner. »

Holstein Canada a envoyé une délégation de six représentants, dont deux du Québec, à cette 20e édition de l’événement baptisé L’école des jeunes éleveurs (Young Breeders School), en Belgique, du 31 août au 4 septembre. Tout au long de la semaine, les participants ont assisté à des conférences, à des ateliers et à des formations pour parfaire leurs connaissances en matière d’expositions. Puis, a suivi le concours de présentation au cours duquel les juges ont évalué les aptitudes des éleveurs à présenter les animaux dans l’arène. Les génisses étaient prêtées sur place aux concurrents.

« On a seulement quelques jours pour apprivoiser notre génisse », raconte la grande championne, qui a malgré tout su créer une connexion avec son animal. « Ça allait super bien; elle marchait synchronisée avec moi, elle m’écoutait. […] Je pense qu’avec les animaux, je suis calme en tout temps et qu’ils le ressentent ».

Troisième génération

Alexandra, qui avait aussi raflé le titre de grande championne de présentation à la Classique des jeunes ruraux, à Saint-Hyacinthe, un peu plus tôt en août, baigne dans l’univers des jugements de bovins laitiers depuis qu’elle est toute petite. « Moi, je suis la troisième génération. C’est mon grand-père qui a commencé les expositions. Mes parents ont continué et nous ont transmis la même passion », explique l’éleveuse, qui prendra d’ailleurs part à La Royale de Toronto, avec sa famille, plus tard cet automne.     

L’autre Québécoise qui a représenté le Canada en Belgique est Savannah Crack, de Cleveland, en Estrie. Elle s’est classée 10e au concours de présentation.