fbpx
Chez les Bérubé-Drapeau, les jugements d’animaux, c’est une histoire de famille. Alexis, Justin et Sofia participent tous les trois à quelques événements chaque été. Photo : Gracieuseté de Caroline Bérubé

Chez les Bérubé-Drapeau, les jugements d’animaux, c’est une histoire de famille. Alexis, Justin et Sofia participent tous les trois à quelques événements chaque été. Photo : Gracieuseté de Caroline Bérubé

Un été de jugements d’animaux en famille

Propriétaires de la ferme laitière Malic, à Lévis, Marc Drapeau et Caroline Bérubé sont des adeptes de jugements de bovins et en ont même fait, avec leurs trois enfants, une tradition familiale.

La famille est si passionnée par l’activité qu’elle en fait même une destination de vacances, ayant récemment assisté à une exposition agricole en Ontario. « Quand on a laissé le choix [aux enfants] d’aller en camping ou d’aller à l’expo, ils ont choisi l’expo. On le fait vraiment pour eux, en fait. Pour nous aussi, mais ils aiment vraiment ça», explique Mme Bérubé en ajoutant que ses trois enfants s’illustrent dans les expositions agricoles depuis l’âge de 3 ans.

Chaque année, Alexis, 11 ans, Justin, 9 ans et la petite Sofia, 6 ans, participent à trois ou quatre expositions, entre mai et novembre. Afin de tisser un lien solide avec leurs génisses, les enfants choisissent leur propre animal en mars et s’exercent avec celui-ci jusqu’au moment de la compétition. « C’est beaucoup, beaucoup d’heures d’entraînement et de patience. Parce qu’il faut vraiment que la génisse soit calme et habituée à entendre des bruits autour d’elle. Quand c’est toujours la même personne qui va la conduire, elle va s’habituer à elle », énonce la mère de famille.

Les enfants devront s’exercer à l’attacher, la diriger, la laver et bien l’habituer à placer ses pattes pour sa présentation l’été venu. Une routine qu’ils doivent répéter à plusieurs reprises, et cela, pendant plusieurs mois. Ce long processus se fait en famille et dans la joie, expliquent les membres du clan. « C’est le fun. J’aime ça pratiquer et placer les pattes », affirme le jeune Alexis, qui a terminé premier dans sa classe d’âge, et s’est même classé parmi les cinq meilleures performances de la journée, lors de l’une de leurs dernières expositions agricoles.

Décidément, le talent court dans la famille, avec la petite Sofia qui se démarque malgré son jeune âge. Elle a récemment terminé première lors d’une exposition, devant Justin, l’un de ses grands frères. La jeune fille est dotée d’un sourire charmeur et d’une personnalité pétillante, décrit sa mère. Du haut de ses 6 ans, Sofia est même déjà déterminée à conduire toute seule, sans l’aide de sa maman, sa génisse lors des compétitions.