fbpx

Porc : le Service de gestion des risques redémarre

Les producteurs de porcs pourront compter sur le SGRM pour protéger leurs futures livraisons d’animaux contre les chutes de prix.

Les producteurs de porcs de la province qui désirent protéger leurs futures livraisons d’animaux contre les chutes de prix pourront de nouveau compter sur le Service de gestion des risques du marché (SGRM).

Offert par la Fédération des producteurs de porcs du Québec (FPPQ), ce service permet à plusieurs petits éleveurs de se regrouper afin de bénéficier d’un contrat à terme à la Bourse de Chicago, et ce, sans avoir les importantes liquidités nécessaires pour absorber la volatilité du prix du porc. Cet accès simplifié aux marchés à terme se veut donc un outil afin de mieux gérer les risques.

La très grande popularité du SGRM et la très grande volatilité des marchés avaient forcé son interruption par manque de liquidités en janvier 2011. Lors de la dernière assemblée générale annuelle de la FPPQ, les délégués avaient demandé à leur organisation de redémarrer le système à la hauteur de ses moyens. Le SGRM redémarrera donc à plus petite échelle le 4 septembre prochain.

La reprise se fait sous de nouvelles conditions. Ainsi, les contrats ne couvriront que quatre mois. De plus, les volumes sous contrat ne pourront dépasser 8000 porcs par éleveur, pour moins de 50 % de sa production.

La FPPQ souhaite toujours obtenir une marge de crédit afin de relancer les opérations du SGRM à plus grande échelle. Elle attend toujours une réponse de Québec et d’Ottawa, tous deux sollicités pour garantir cette éventuelle marge.