fbpx
Étant sous régie biologique, les vaches des Lampron doivent obligatoirement avoir accès au pâturage l’été. Sortir en hiver demeure un extra bien apprécié. Photos : Martin Ménard/TCN

Étant sous régie biologique, les vaches des Lampron doivent obligatoirement avoir accès au pâturage l’été. Sortir en hiver demeure un extra bien apprécié. Photos : Martin Ménard/TCN

La neige, bonne pour la santé et le moral des vaches

SAINT-BONIFACE — Quand l’agriculteur Gabriel Lampron demande à ses vaches si elles veulent sortir, leur réaction ne se fait pas attendre : elles se lèvent aussitôt, beuglent quelques bons coups et s’en viennent vers lui en se dandinant. Une fois la porte de l’étable grande ouverte, on pourrait croire que les bêtes reculeraient face à cette neige qui tombe à plein ciel et l’air froid qui frôle les -10 °C. Mais non, au contraire. Elles sortent en courant. L’une saute comme si elle n’était jamais sortie de sa vie, l’autre entre son nez dans la neige. En bon français, le party est pogné!

À la Ferme Y. Lampron et Fils, en Mauricie, les 120 vaches en lactation sortent hiver comme été. « C’est vraiment important pour nous, le bien-être animal. Faire sortir les vaches, c’est bon pour la santé de leurs pattes. L’hiver, la neige nettoie les onglons. Ça rend aussi les bêtes de bonne humeur de prendre l’air et de se dégourdir », dit M. Lampron.

Jusqu’à -20 °C

Steve Adam, expert en bien-être animal chez Lactanet, assure qu’il s’agit d’une bonne pratique. « Pour avoir vu de nombreux troupeaux, c’est fou, mais les vaches aiment aller dehors l’hiver. Elles expriment plus leur comportement naturel, elles courent, elles voient la lumière du jour. […] Ça leur donne un congé de pression puisque leurs pieds ne portent pas sur le béton », ­mentionne-t-il. Chez les troupeaux en stabulation entravée (vaches attachées), l’accès à l’extérieur procure des gains impressionnants à la santé des bêtes, souligne l’expert. « Ça réduit les problèmes de boiterie et l’enflure des jarrets. »

Steve Adam dit que les vaches peuvent supporter des températures jusqu’à -20 °C. Il recommande de les sortir environ une heure en évitant qu’elles aient les trayons humides, ce qui pourrait leur causer des engelures. La cour extérieure ne doit pas être glacée et il est préférable d’appliquer du sable à l’entrée de l’étable afin d’éviter que les vaches glissent. 

Projet de recherche sur l’exercice extérieur

La chercheuse Elsa Vasseur, de l’Université McGill, travaille présentement sur un projet de recherche spécifiquement consacré à l’exercice des vaches à ­l’extérieur, même en hiver. Elle mentionne que l’industrie et les consommateurs font pression pour que les animaux puissent sortir faire de l’exercice. Il s’agit d’établir les bons paramètres pour le faire, dit-elle. Ses résultats ­paraîtront dans les prochains mois.