fbpx

Coupure du prix du lait aux É.-U.

Des coopératives laitières des É.-U. prennent des mesures radicales afin de faire face à la hausse de 4 % de la production laitière.

Cette hausse de production engendre une baisse des prix du lait sur le marché.

Basée à Syracuse, dans l’État de New York, Dairylea, la plus grosse coopérative laitière du nord-est américain, a ainsi décidé de couper le prix du lait à la ferme de 0,22 $ à 0,44 $ par hectolitre pour un certain temps. Sur une base annuelle, cela représenterait une perte de revenu d’environ 12 M$ pour ses 2000 sociétaires. Ces derniers sont répartis dans les États de New York, de Pennsylvanie, du Maryland ainsi qu’en Nouvelle-Angleterre.

Certains digèrent mal cette coupure vu que le marché du yogourt grec est en pleine expansion. Personne n’aime à se faire couper ses revenus, surtout en cette période de baisse de prix, ont-ils affirmé. Les prix du lait ont chuté de 25 % par rapport à ceux de l’automne 2011 alors que les coûts de l’alimentation n’ont cessé de progresser. Selon le département américain d’Agriculture (USDA), le rapport entre le prix du lait à la ferme et le coût d’alimentation des vaches (milk-feed ratio) s’élevait à 1,45 en avril dernier, inférieur à celui observé au creux de la crise en 2009.

En Californie, la coopérative Land O’Lakes a procédé au rachat des parts de 17 fermes laitières sociétaires et a mis fin à leurs opérations afin de réduire sa réception de lait d’au moins 6 %. D’autres fermes laitières ont réduit leur production, ce qui a entraîné une diminution de 1,1 million de livres de lait par jour chez Land O’Lakes. Les limites imposées à la production doivent rester en place jusqu’en juin.

L’introduction d’une certaine forme de gestion du lait dans le futur Farm Bill prend ici tout son sens. Rappelons que le comité sénatorial sur l’agriculture a adopté une réforme du soutien au secteur laitier qui comprend un programme volontaire qui vise à protéger des marges minimales pour les producteurs et à réduire la production lorsque les marges tombent sous un certain seuil. Mais il reste d’autres étapes à franchir avant sa mise en place.