fbpx

Contamination criminelle de lait

Un producteur de lait de Cacouna aurait été victime de vandalisme à cinq ou six reprises depuis le 6 mai.

Robert Lebel a reçu un coup de fil de la Fédération des producteurs de lait lui disant que son lait contenait de la pénicilline, plus précisément du Depocillin. Le lait de son réservoir a contaminé tout le lait d’un camion qui contenait 15 300 litres.

M. Lebel, qui a 30 ans de métier et qui fait partie du programme Lait canadien de qualité, a toujours isolé les traites de ses vaches en traitement et il ne comprenait pas ce qui lui arrivait. Il a fait faire un test auprès de son vétérinaire sur le lait de sa nouvelle traite, et c’était encore positif. Il a dû jeter le contenu de son réservoir.

Pour en avoir le cœur net, il a fait tester le lait de toutes ses vaches une à une, et il n’y a rien eu d’anormal à signaler.

Du 8 au 20 mai, après analyse du lait dans le réservoir, il a dû se résoudre à perdre sept jours de production. « Avec le système de quota, les sept jours de production sans livraison ne peuvent pas s’échelonner dans le temps. C’est pour moi une perte de 14 jours. »

Le 22 mai, il a pris les grands moyens et cadenassé sa laiterie. Il n’a pas eu de problème depuis.

La Sûreté du Québec a ouvert une enquête. M. Lebel estime que sa mésaventure lui aura coûté 30 000 $, ce qui comprend le remboursement du lait dans le camion, ses journées de production perdues et le coût des analyses du vétérinaire.