fbpx
— Le bale grazing consiste à alimenter directement les animaux dans une parcelle en période automnale ou pendant la période hivernale lorsque le sol est gelé et porteur. Photo : Moses Organic

— Le bale grazing consiste à alimenter directement les animaux dans une parcelle en période automnale ou pendant la période hivernale lorsque le sol est gelé et porteur. Photo : Moses Organic

« Bale grazing » 101

Au Québec, pour l’élevage bovin comme pour la plupart des productions agricoles, les 10 dernières années ont été caractérisées par une croissance importante des coûts de production et une réduction de la marge bénéficiaire des entreprises.

L’un des principaux facteurs associés à cette situation est l’augmentation des coûts d’alimentation et, par le fait même, des coûts de production des fourrages. Depuis longtemps, nous savons qu’il est prioritaire de valoriser l’utilisation des pâturages le plus longtemps possible pour diminuer le besoin d’utilisation du foin sec ou de l’ensilage qui possède un coût de production ($/Ta MS) plus élevé que les pâturages. Toujours dans l’objectif d’étendre la période de pâturage à l’automne pour réduire les coûts de production, différentes techniques sont à la portée des producteurs, telles que le bale grazing (ou pâturage de balles rondes).

Avantages du bale grazing

Le bale grazing est une technique utilisée par les producteurs de bovins dans l’Ouest canadien. Elle consiste à alimenter directement les animaux dans une parcelle en période automnale ou pendant la période hivernale lorsque le sol est gelé et porteur. La technique consiste à placer un nombre prédéterminé de balles rondes de foin selon un plan permettant une disposition uniforme du fumier et de l’urine des animaux. De nouvelles balles sont données tous les 2 ou 3 jours en déplaçant une clôture électrique.

Cette technique possède les avantages suivants :

  • Réduction de la taille du site d’entreposage des balles rondes;
  • Économie d’équipements mobiles, tels que les mangeoires;
  • Réduction du temps et des charges d’entretien des équipements
  • (barrières, mangeoires, abreuvoirs…);
  • Réduction des besoins en litière;
  • Réduction du volume de fumier produit dans les enclos d’hivernage, d’où
  • une diminution des coûts associés à sa récupération et à son épandage dans les champs;
  • Amélioration de la teneur en matière organique et en éléments fertilisants
  • majeurs et mineurs du sol;
  • Réduction des besoins en main-d’œuvre nécessaire à l’alimentation des
  • animaux, puisque l’ensemble des balles sont positionnées durant l’automne;
  • Allongement de la période de paissance.

Revue de littérature sur le bale grazing

À la suite d’une initiative des Producteurs de bovins du Québec, une revue de littérature sur le bale grazing a été réalisée. Elle permet d’en savoir plus sur le contexte économique de la production bovine québécoise ainsi que sur les avantages et conditions de succès de cette technique. Elle a permis également d’obtenir un portrait des enjeux environnementaux (éléments fertilisants déposés) dans le contexte réglementaire du Québec. Sur le plan technico-économique, les investissements requis ainsi que le calcul d’un budget partiel de comparaison du bale grazing et de l’enclos d’hivernage sont présentés. Cette revue de littérature contient aussi une liste de références, de vidéos et de photos qui permet d’obtenir une vision complète de cette technique. La revue de littérature est disponible sur le site extranet des producteurs de veaux d’embouche.

Une fois les besoins totaux en balles pour la période estimés, la prochaine étape est de faire un croquis pour la disposition des balles à l’intérieur de la parcelle, tel que présenté à la figure 1.

Schéma de disposition des balles en fonction de l’emplacement de l’abreuvoir

Schéma de disposition des balles en fonction de l’emplacement de l’abreuvoir

Pour l’alimentation du bétail :

  • Assurez-vous d’offrir une nouvelle rangée de balles tous les 2 ou 3 jours;
  • Utilisez une clôture portative pour créer les rangées de balles;
  • Ajustez le niveau d’alimentation du bétail en fonction du climat hivernal.

Évaluer votre situation

L’utilisation du bale grazing demande une évaluation complète de l’état de votre entreprise. Le recours à un agronome pourra vous permettre d’identifier la solution appropriée chez vous pour répondre à vos besoins et objectifs.


Les étapes essentielles

Pour profiter au maximum des avantages du bale grazing, il est important de réaliser certaines étapes essentielles brièvement présentées ci-dessous.

Déterminer les besoins de vos animaux qui feront du bale grazing. Le bale grazing est davantage adapté pour des animaux à l’entretien et ayant des besoins alimentaires faibles. Il n’est pas recommandé pour des animaux ayant une croissance rapide, en mauvaise condition de chair ou avec des problèmes de membres ou locomoteurs;

S’assurer que les animaux aient accès à une quantité suffisante d’eau de qualité convenable;

Déterminer la quantité de rejet de phosphore effectué par les animaux durant la période de bale grazing. Ainsi, il sera possible de déterminer la distance entre les balles de foin pour respecter les règles environnementales;

Choisir un site adapté au bale grazing qui répond aux critères suivants :

  • La parcelle doit posséder un chemin d’accès permettant d’accéder aux animaux, de les déplacer et de les transporter,
  • Privilégier les parcelles dont la culture suivante bénéficiera des apports importants d’azote, telles que les prairies de graminées ou de maïs,
  • Privilégier des parcelles avec une pente régulière sans grande dénivellation ou dépression et qui offrent une pente minimale de 2,5 %,
  • La zone du champ avec du bale grazing doit se trouver à un minimum de 30 mètres d’un puits d’eau potable,
  • Choisir une parcelle de plantes pérennes composée de graminées rhizomateuses (brome des prés, pâturin des prés, alpiste roseau) puisque leur croissance sera meilleure aux endroits où étaient les balles,
  • Éviter les champs avec des cultures annuelles.

Maxime Leduc, Ph. D, agr. Michel Lemelin, agr.