fbpx
En mai, le prix du lait à la ferme s’est accru de 7 $/hl, ce qui représente une hausse de 10,5 %. Photo : Martin Ménard/Archives TCN

En mai, le prix du lait à la ferme s’est accru de 7 $/hl, ce qui représente une hausse de 10,5 %. Photo : Martin Ménard/Archives TCN

Retour à la normale pour le prix du lait à la ferme

Entre les mois d’avril et de mai, le prix que les producteurs ont reçu à la ferme pour leur lait est passé de 66,95 $/hl à 73,95 $/hl, soit une hausse de 10,5 %. Il s’agit donc d’un retour à la normale après la chute de 9,5 % en avril causé à la fois par des changements dans les habitudes d’achat des consommateurs à l’épicerie et par la fermeture du secteur de l’hôtellerie, de la restauration et des institutions en raison de la pandémie de la COVID-19.

 Il y a eu en mai une reprise importante des ventes de fromages et de yogourts. Le directeur des communications, des affaires publiques et de la vie syndicale des Producteurs de lait du Québec (PLQ), François Dumontier, explique en partie ce phénomène par la réouverture des écoles ainsi que par le fait que les consommateurs sont probablement arrivés au bout de leurs réserves.

Pour le mois de mai, la directrice de la recherche économique des PLQ, Geneviève Rainville, annonce que le résultat des ventes de fromages a été de 22 % supérieures à celles du mois d’avril. Quant aux ventes de yogourts, elles ont été en mai de 23 % supérieures à celles du mois d’avril, ce qui représente un gain de 11 % par rapport aux ventes de 2019 à la même période.

Au Québec, la réouverture graduelle du secteur de la restauration laisse entrevoir une accélération de la reprise des ventes au cours des prochaines semaines.

Toutefois, les prix mondiaux des ingrédients laitiers sont demeurés bas en mai. « Ces effets-là, [les éleveurs] continuent de les subir et ils continuent d’impacter le prix [à la ferme]. Tant qu’il n’y aura pas une remontée, il va falloir s’attendre à avoir un prix [à la ferme] qui va être de l’ordre du 80 $/hl », affirme Mme Rainville.