fbpx
À l’âge de 71 ans, le président-directeur général de l’entreprise Olymel, Réjean Nadeau, s’est éteint le jeudi 14 octobre, entouré de ses proches. Photo : Gracieuseté d’Olymel

À l’âge de 71 ans, le président-directeur général de l’entreprise Olymel, Réjean Nadeau, s’est éteint le jeudi 14 octobre, entouré de ses proches. Photo : Gracieuseté d’Olymel

L’entreprise Olymel en deuil de son PDG Réjean Nadeau

Le transformateur de viande Olymel vient d’annoncer le décès de son président-directeur général Réjean Nadeau, qui était à la tête de l’entreprise depuis 1996. L’homme d’affaires a succombé à un cancer « aussi soudain que virulent » le 14 octobre, à l’âge de 71 ans.

Dans une lettre d’adieu adressée aux membres de la direction d’Olymel et de son propriétaire, Sollio Groupe Coopératif, M. Nadeau les a invités à poursuivre sur la voie de la croissance. « Soyez attentifs à vos collègues, souriez, questionnez votre attitude et votre façon de diriger, ouvrez-vous aux changements », a-t-il écrit avant sa mort.

Ce désir de croissance et d’innovation a guidé M. Nadeau tout au long de sa carrière, signale dans un communiqué Paul Beauchamp, premier vice-président d’Olymel. « De 1996 à nos jours, c’est sous son leadership qu’Olymel a franchi avec succès toutes les étapes d’une croissance ininterrompue, étendant ses activités du Québec à l’Ontario, de l’Alberta à la Saskatchewan et au Nouveau-Brunswick grâce à de multiples partenariats, fusions et acquisitions dans les secteurs du porc ou de la volaille », témoigne-t-il.

Les Éleveurs de porcs du Québec ont également souligné la contribution de M. Nadeau au rayonnement de la filière porcine. « C’est en partie grâce au flair de M. Nadeau que l’entreprise Olymel a pu tirer son épingle du jeu du point de vue international », a confié le président David Duval.