fbpx
En hausse, les versements de l’ASRA sont principalement associés aux secteurs des porcs et porcelets (51 % des versements), des veaux d’embouche (25 %) ainsi que des céréales et du canola (14 %). Photo : Martin Ménard / TCN

En hausse, les versements de l’ASRA sont principalement associés aux secteurs des porcs et porcelets (51 % des versements), des veaux d’embouche (25 %) ainsi que des céréales et du canola (14 %). Photo : Martin Ménard / TCN

La dette du fonds de l’ASRA augmente

Dans son rapport annuel, La Financière agricole du Québec souligne qu’un montant plus élevé que la moyenne a été versé aux producteurs par le biais de l’Assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA) lors de l’exercice 2018-2019.

En effet, les versements aux producteurs couverts par le programme ASRA ont atteint 238 M$, soit 78 M$ de plus que la moyenne des compensations des cinq dernières années, qui se situe à 160 M$. Ces versements sont en hausse depuis 2014-2015, si bien que le fonds de l’ASRA présente un déficit de 314 M$, dont 265 M$ pour le secteur porcin. La Financière mentionne que la solvabilité de ce fonds n’est pas affectée par le déficit actuel.

Les versements associés aux autres programmes destinés au soutien du revenu des fermes ou à l’autogestion des risques, les fameux Agri, ont atteint 160 M$; un montant légèrement supérieur à la moyenne des dernières années.

La Financière a somme toute dégagé un excédent de 179 M$, en baisse de 59 M$ depuis 2014-2015.

L’assurance-récolte explose

Les dommages aux cultures de plantes fourragères causés par la sécheresse et la faible production de sirop d’érable dans plusieurs secteurs en 2018 ont notamment entraîné une augmentation importante des indemnités versées par la Financière, lesquels s’élèvent à un total de 103 M$. Par comparaison, les versements n’avaient pas dépassé les 40 M$ lors des quatre dernières années.

Le programme Appui à la diversification et au développement régional a connu une hausse de popularité pour l’année 2018-2019, avec un total de 32 M$ de subventions applicables. De son côté, le programme Appui au développement des entreprises agricoles du Québec a accepté 988 projets pour un montant de 98 M$ en subventions applicables. Finalement, le nouveau programme de soutien au financement des investissements en matière de bien-être animal et d’efficacité énergétique a accepté 440 demandes pour un montant de 68 M$ en subventions applicables.