fbpx

Deux producteurs de lait lorgnent la Fromagerie Perron

Deux producteurs de lait du Lac-Saint-Jean ont approché la Fromagerie Perron, localisée à Saint-Prime, pour lui signaler leur intérêt d’investir dans la plus ancienne entreprise fromagère au Québec.

« Des pourparlers ont en effet eu lieu. Nous sommes donc ouverts à des discussions, mais il n’y a encore rien de fait », a confirmé à la Terre Denis Brassard, directeur général, aujourd’hui. « Il n’y a pas d’autres échanges de cette nature avec d’autres individus ou groupes », a ajouté M. Brassard.

La Ferme Ruisseau Clair, sise à Normandin, et la Ferme Gaston Morin & Fils, à Sainte-Jeanne-d’Arc, sont les deux protagonistes de ces pourparlers visant l’acquisition de cette entreprise, la seule au Québec et au Canada à présenter quatre générations de fromagers en filiation directe. Pour l’heure, c’est Jean-Marc Perron qui assume la présidence de ce fleuron québécois, seule entreprise privée à exporter du cheddar en Angleterre depuis plus d’un siècle.

La Terre n’a pu parler directement aux producteurs de lait impliqués afin de connaître leurs motivations dans cette affaire. D’après le journal Le Quotidien, leur objectif serait au moins double. D’une part, ils voudraient se donner une police d’assurance au cas où la gestion de l’offre, souvent sur la sellette à l’échelle mondiale, disparaîtrait. D’autre part, ces deux investisseurs chercheraient ainsi à faire en sorte que la production laitière du Lac-Saint-Jean soit le plus possible transformée en région. Le groupe de Charles Sirois, Pangea, ne serait aucunement impliqué dans ces discussions, contrairement à ce qu’on a pu laisser entendre sur Facebook.

La Fromagerie Perron fabrique du cheddar de maturation, du fromage de spécialité (suisse léger et suisse), un mélange pour fondue suisse, du cheddar frais du jour ainsi que des fromages d’exportation et industriels (monterey jack, brick, gouda, colby, etc.).