fbpx
Cintech a obtenu 3,04 M$ du gouvernement fédéral pour développer de nouvelles sources d’aliments riches en protéines végétales. Photo : Archives/TCN

Cintech a obtenu 3,04 M$ du gouvernement fédéral pour développer de nouvelles sources d’aliments riches en protéines végétales. Photo : Archives/TCN

Coup de pouce pour renforcer les chaînes d’approvisionnement

Cintech agroalimentaire lance un programme d’accompagnement pour permettre aux entreprises agroalimentaires de favoriser l’achat local et, ainsi, de renforcer leurs chaînes d’approvisionnement.

Jean Lacroix

Jean Lacroix

Pour réaliser ce projet évalué à 8 M$, l’organisme reçoit un financement de 6,46 M$ du ministère de l’Économie et de l’Innovation du Québec (MEI). « Le montant qui reste proviendra de la contribution des entreprises qui auront un projet pour favoriser l’approvisionnement auprès de fournisseurs locaux, précise Jean Lacroix, président-directeur général de Cintech. La pandémie et maintenant la guerre en Ukraine ont entraîné de grandes perturbations sur les chaînes d’approvisionnement, causant des hausses de prix des matières premières qui affectent la rentabilité des fabricants. »

Cintech vise à accompagner une centaine de transformateurs, autant des PME que de grandes entreprises provenant de toutes les régions du Québec, dans la réalisation de différents projets, que ce soit notamment pour trouver de nouveaux fournisseurs ou encore repenser des chaînes de production. « L’objectif est de créer une synergie au sein de l’écosystème, explique Jean Lacroix. Les entreprises agroalimentaires se connaissent entre elles, mais elles ne savent pas forcément qu’elles peuvent s’aider mutuellement et ainsi sécuriser leurs approvisionnements et conserver des prix compétitifs. »

Ce programme d’accompagnement, d’une durée de trois ans, s’intègre dans la vision de la Politique bioalimentaire 2018-2025 du gouvernement du Québec, qui vise notamment à augmenter la part de contenu québécois dans les produits alimentaires vendus au Québec.

Aliments riches en protéine végétale

Cintech agroalimentaire se voit aussi attribuer un financement de 3,8 M$ de Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC) en vue d’acquérir et installer de l’équipement pour deux initiatives : le développement de nouvelles sources d’aliments riches en protéines végétales et la revalorisation des déchets générés par le projet précédent. Selon la ministre fédérale de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau, le secteur des protéines végétales est en pleine croissance. « Des initiatives comme celles de Cintech contribuent […] à réduire l’impact environnemental de l’industrie. La réduction du gaspillage alimentaire est aussi au cœur de notre stratégie pour assurer la sécurité alimentaire d’une population mondiale croissante », dit-elle.

Les fonds fédéraux s’ajoutent à une somme de 960 000 $ investie par Cintech. « Tant les entreprises de transformation et les producteurs que les autres centres de recherche pourront bénéficier de ces acquisitions d’envergure pour innover, se démarquer et ainsi favoriser l’autonomie alimentaire canadienne », dit Jean Lacroix.

Sylvie Lemieux, collaboration spéciale.
Avec la collaboration de Myriam Laplante El Haïli