fbpx

3 M$ en dons de Desjardins

Une quinzaine d’entreprises agricoles et agroalimentaires ont reçu des dons totalisant 3 M$ de la part de Desjardins pour les aider à développer un projet.

Richard Lacasse, porte-parole de Desjardins, affirme que les exploitations n’ont pas à rembourser ces sommes. Il s’agit tout simplement de dons réalisés par le groupe financier coopératif à même son fonds de 100 M$ créé en 2016 à partir de ses excédents. Ces dons sans condition aident les entreprises à réaliser leur projet ou facilitent leur montage financier, dit M. Lacasse.

Le plus gros montant, soit 1 M$, est allé à la coopérative Citadelle afin de contribuer à l’automatisation et à la robotisation de ses installations. « D’ici trois à cinq ans, la modernisation des trois usines permettra à Citadelle de transformer et de commercialiser annuellement 14,5 millions de livres de plus de sirop, de miel et de canneberges », indique Martin Plante, directeur de Citadelle. Il précise à La Terre que dans l’acériculture, les marges diminuent « d’année en année » et la pérennité de ce marché passe notamment par des procédés plus efficaces qui permettent de réduire les coûts de production.

Ailleurs au Québec

Parmi les autres projets soutenus par Desjardins, 80 000 $ ont été attribués aux Jardins Mistouk, à Alma, pour la construction d’un bâtiment de service, et 95 000 $ au -verger expérimental de petits fruits émergents et de noix Cultur’Innov, en Estrie, pour une offre de soutien aux propriétaires fonciers dans une démarche de diversification et de développement du potentiel horticole de leur terrain.

Aux entrepreneurs qui souhaiteraient recevoir pareil don pour financer en partie leur projet, Richard Lacasse précise que la demande doit être faite à leur institution régionale. Les projets sont analysés par la direction de chaque région et certains pourraient encore se qualifier pour un don à même le fonds.