fbpx
L’industrie serricole recevra un appui financier particulier de Québec dans les trois prochaines années. Photo : Martin Ménard/Archives TCN

L’industrie serricole recevra un appui financier particulier de Québec dans les trois prochaines années. Photo : Martin Ménard/Archives TCN

157 M$ au secteur agroalimentaire pour la relance économique du Québec

Dans la mise à jour économique du 12 novembre, le ministre des Finances du Québec, Éric Girard, a annoncé une enveloppe de 157,2 M$ sur trois ans pour accroître l’autonomie alimentaire du Québec et appuyer l’industrie serricole. Le gouvernement compte injecter au total 1,8 G$ pour relancer l’économie de la province durement affectée par la deuxième vague de COVID-19.

L’investissement de 157 M$ permettra de bonifier l’offre alimentaire québécoise « notamment en apportant un appui particulier à l’industrie serricole », lit-on dans le document gouvernemental. Il permettra également de faire la promotion des aliments produits et transformés au Québec et de stimuler la production locale et la productivité des entreprises. Le détail des mesures sera annoncé ultérieurement par le ministre de l’Agriculture, André Lamontagne.

Des sommes additionnelles de 40 M$ et de 50 M$ sur deux ans seront dédiées respectivement au développement des chaînes d’approvisionnement locales et à la relance des centres-villes. Le ministre de l’Économie, Pierre Fitzgibbon, annoncera ultérieurement le détail de ces initiatives.

Ces trois investissements s’inscrivent dans une enveloppe plus large de 247 M$, grâce à laquelle le ministre des Finances souhaite encourager la production québécoise et l’achat local.