fbpx
Un déversement de purin a privé de baignade des villégiateurs de Métabetchouan–Lac-à-la-Croix pendant quatre jours. Crédit photo : Archives/TCN

Un déversement de purin a privé de baignade des villégiateurs de Métabetchouan–Lac-à-la-Croix pendant quatre jours. Crédit photo : Archives/TCN

Du purin dans le lac Saint-Jean

Des villégiateurs de Métabetchouan–Lac-à-la-Croix ont dû se priver de baignade pendant quatre jours en raison d’un déversement de purin survenu sur une terre agricole à 2 km du lac Saint-Jean.

Daniel Labrecque, directeur régional du ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, a mentionné à la Terre que, vers 22 h le lundi 15 août, une riveraine s’est aperçue que de l’eau nauséabonde et brunâtre se trouvait dans un ruisseau qui s’écoule dans le lac Saint-Jean à proximité d’une plage.

Urgence-Environnement a été dépêchée sur les lieux et on a trouvé la source de ce déversement. Il s’agissait d’un producteur laitier qui voulait réparer une fosse à purin. Pour ce faire, il avait pompé du purin et des résidus d’ensilage dans une citerne et fait une vidange près d’un ruisseau. Le tout a pris le chemin du lac Saint-Jean. Le producteur risque de fortes amendes pour son geste. Son dossier sera soumis au Directeur des poursuites criminelles et pénales.

Les plages du secteur ont été fermées. Une jeune fille souffrant d’une gastro-entérite et d’une forte fièvre à la suite d’une baignade a été conduite à l’hôpital. Par contre, la cause de ses malaises n’a pas été établie avec certitude.

Le vendredi 19 août, des résultats d’analyses ont démontré que la qualité de l’eau des plages était revenue à la normale. Geneviève Lebel, coordonnatrice des relations avec les médias au ministère, a mentionné qu’il reste à obtenir des résultats d’analyses d’échantillons d’eau du lac prélevés devant des résidences et des chalets.

Yves Charlebois