fbpx
C’est en goûtant aux haricots mauves que Jean-Martin a compris que c’était mieux de les faire cuire avant de les consommer, ce qui a bien fait rigoler Stéphanie Wang. Crédit photos : Gracieuseté d’UnisTV

C’est en goûtant aux haricots mauves que Jean-Martin a compris que c’était mieux de les faire cuire avant de les consommer, ce qui a bien fait rigoler Stéphanie Wang. Crédit photos : Gracieuseté d’UnisTV

Y fait chaud!

Vous souvenez-vous de la canicule de l’été dernier? C’est exactement ce que vivent nos amis de la série Les Fermiers. La chaleur fait des siennes et disons que ça n’aide pas les récoltes, tant à la Ferme des Quatre-Temps qu’à la Fermette, d’Annie-Claude et de Justine.

Les tomates ont mangé une claque dans la serre de Jean-Martin. En raison de l’humidité constante, elles ont été attaquées par des champignons et du mildiou, notamment. « En même temps, nous avons des cultures en champ qui ont super bien fonctionné et je pense que c’est l’équilibre qu’il faut avoir, explique Jean-Martin. Il faut s’adapter. C’est ça la force d’un maraîcher qui privilégie la diversification. On doit trouver des façons de naviguer à travers tout ça, même si ce n’est pas toujours évident. »

À la Fermette, pour éviter les trop grandes chaleurs, on récolte la roquette, le mesclun et la laitue tôt le matin. « Quand il fait chaud, les plantes montent plus rapidement en graines, ce qui en altère le goût. Après, on ne peut plus les récolter », souligne Justine.

Annie-Claude, de son côté, nous a donné un aperçu des rabioles qui ont été affectées par les larves des altises, petits insectes ravageurs. « Ce sont des dégâts superficiels, mais ça rend les rabioles pas mal moins attrayantes », mentionne Annie-Claude. On garde quand même espoir parce qu’il y en a d’autres sur la même planche qui n’ont pas été touchées.

Les rabioles ont été affectées par les larves des altises, des insectes sauteurs qui apprécient particulièrement ces légumes.

Les rabioles ont été affectées par les larves des altises, des insectes sauteurs qui apprécient particulièrement ces légumes.

Jardin d’hiver

À la Ferme des Quatre-Temps, Jean-Martin continue de préparer son jardin d’hiver. C’est son gros projet pour cette saison. D’ailleurs, il ira même jusqu’à utiliser un tracteur… à condition qu’il fonctionne! On comprend maintenant mieux pourquoi il n’est pas un fan de machinerie. « Quand tu veux t’en servir, il part pas! » Heureusement pour lui, il peut compter sur l’aide d’une nouvelle recrue à la ferme, Léandre Raymond-Desjardins, qui s’y connaît un peu en mécanique. Une fois le tracteur réparé, Jean-Martin et Léandre ont pu attaquer leurs planches permanentes, même si un autre petit pépin mécanique est survenu en cours de route. On s’ennuie de la Grelinette!

Jean-Martin a demandé un coup de main à Léandre Raymond-Desjardins, une recrue à la Ferme des Quatre-Temps, pour l’aider à faire démarrer son tracteur, visiblement un modèle de l’année.

Jean-Martin a demandé un coup de main à Léandre Raymond-Desjardins, une recrue à la Ferme des Quatre-Temps, pour l’aider à faire démarrer son tracteur, visiblement un modèle de l’année.

Une sommité en hybrides

Pour l’aider dans son jardin d’hiver, Jean-Martin a eu le plaisir de recevoir la visite de Michel Lachaume, sélectionneur de fruits et de légumes et hybrideur de renommée mondiale. Jean-Martin avait d’ailleurs enfilé sa plus belle chemise pour l’accueillir… presque pas déchirée. M. Lachaume fait de la sélection de cultivars depuis une trentaine d’années et travaille avec les chefs cuisiniers de Montréal. On voit tout de suite que c’est un passionné.

Un grand nombre de cultivars que Jean-Martin utilisera pour son jardin d’hiver ont été recommandés par Michel, qui tente d’ailleurs de convaincre le producteur de se lancer dans la culture de pommes de terre à partir de semences véritables. « J’espère que je vais réussir à le convaincre, car ça, c’est comme de la drogue dure, affirme M. Lachaume. Quand tu commences à faire ça, tu es fini. Tu es accro pour le restant de tes jours! »

Légumes asiatiques

Jean-Martin est allé visiter Stanislas Pettigrew et Stéphanie Wang, dans leur ferme respective, à Frelighsburg. Stéphanie lui a fait découvrir des légumes asiatiques qu’elle cultive, notamment le luffa, un genre de courge, ainsi que des haricots violets. C’est d’ailleurs en y goûtant que Jean-Martin a pu constater que c’est préférable de les faire cuire avant de les consommer.