fbpx
Le printemps froid a ralenti le développement des pommes, qui devraient avoir un calibre plus petit cette année. Photo : Archive TCN

Le printemps froid a ralenti le développement des pommes, qui devraient avoir un calibre plus petit cette année. Photo : Archive TCN

Un volume de production au-dessous de la moyenne pour 2019

Si la météo des prochaines semaines ne donne pas un coup de main à dame Nature, la saison 2019 des pommes pourrait bien être la moins bonne en 13 ans. Voilà ce que révèlent les prévisions des Producteurs de pommes du Québec, dévoilées dans un communiqué le 22 juillet.

En se basant sur des données colligées dans chaque région, l’association statue que la production 2019 devrait avoisiner les 5 315 000 minots cette année, en baisse de 6 % par rapport à 2018, et 9 % en deçà de la moyenne des 15 dernières années. Les membres du comité derrière cette prévision soulignent toutefois qu’elle est accompagnée d’une marge d’erreur de +/-15 %.

Questionnée sur le sujet, Mélanie Noël, directrice générale adjointe des Producteurs de pommes du Québec, explique la situation par le printemps froid qui a frappé toutes les régions du Québec cette année. « Ça fait en sorte que le calibre des pommes est inférieur à ce que l’on voit généralement, dit-elle. Peut-être que la situation va changer en septembre, mais pour l’instant, on s’attend à ce que le volume de production soit affecté. » Dans le même élan, elle souligne que la qualité sera tout de même au rendez-vous. « Il n’y a pas eu de grêle majeure ou de tavelure, indique Mme Noël, seulement un retard de croissance. »

La production de pommes devrait aussi accuser un recul cette année en Ontario, où l’on prévoit une baisse de 10,6 % du volume produit, à 7 262 208 minots. Cette baisse de rendement sera en partie compensée au pays par une hausse de 16,3 % de la production en Colombie-Britannique.

Fixation des prix

De leur côté, les membres du comité de fixation des prix ont statué que le prix des variétés hâtives serait flottant cette année. Une tendance de prix pour les variétés tardives sera quant à elle établie vers la fin août, après la tenue du Apple Crop Outlook & Marketing Conference à Chicago.