fbpx
La récolte de maïs-grain prend son envol en Montérégie. Les producteurs contactés, comme Yvan Savaria, s’étonnent des très bons rendements. Crédit photo : Martin Ménard/TCN

La récolte de maïs-grain prend son envol en Montérégie. Les producteurs contactés, comme Yvan Savaria, s’étonnent des très bons rendements. Crédit photo : Martin Ménard/TCN

Rendements de maïs : « C’est fou! »

SAINT-MATHIEU-DE-BELOEIL — Les agriculteurs craignaient d’obtenir des rendements de maïs-grain ordinaires cette année, mais la récolte vient de commencer et l’inverse semble se produire.

« Le maïs, cette année, c’est fou raide! On a du 16 et du 17 tonnes [sec] à l’hectare, avec un poids spécifique de 69,8 kg/hl. Pour l’instant, c’est même meilleur que mon rendement record de l’an passé! Surtout qu’avec l’été qu’on a eu, on s’attendait à du 13 t/ha, alors c’est toute une surprise », commente Yvan Savaria, de Saint-Mathieu-de-Beloeil, en Montérégie.

Moins de séchage

Une autre bonne surprise attendait l’agriculteur, qui a revu à la baisse ses coûts de séchage puisque son grain affiche un taux d’humidité acceptable de 23 à 25 %. « Et avec le temps chaud qui prévaut actuellement, le séchoir consomme beaucoup moins de gaz naturel. Ça paraît! » précise celui qui possède 300 hectares de maïs. Il note cependant que les champs qu’il récolte actuellement ont été semés à la fin avril. Il s’attend ainsi à obtenir une tonne de moins à l’hectare pour les superficies ensemencées à la mi-mai.

Crédit photo: Martin Ménard / TCN

Crédit photo: Martin Ménard / TCN

À Richelieu, Sylvain Beaudry vient tout juste de commencer sa récolte de maïs. Le rendement de 14 t/ha de maïs sec qu’il obtient l’impressionne également, sa moyenne des dernières années étant de 11,5 t/ha. « C’est vraiment très bon. Le petit hic, c’est le taux d’humidité de 28-29 %. Mais faut pas se plaindre. Si nous n’avions pas eu un automne chaud, certains champs de maïs n’auraient même pas pu être récoltés. Espérons seulement que la neige n’arrivera pas trop tôt, car on a 10 jours de retard », indique M. Beaudry, qui cultive 156 ha de maïs et en récolte près de 1 000 ha à forfait.

Chaque année, la Coop Comax, l’un des plus grands acheteurs de grains à Saint-Hyacinthe, achète des centaines de milliers de tonnes de maïs directement des producteurs. Le négociant Jocelyn Petit a déjà reçu près de 500 tonnes de cette récolte 2017. « Le taux d’humidité de 22 % et le poids spécifique de 67,9 kg/hl en moyenne m’ont surpris. Les rendements ont l’air plus élevés qu’on pensait », dit-il.

Des prix intéressants

Le prix du maïs a légèrement diminué dernièrement, et atteint présentement 190 $ la tonne dans la région de Saint-Hyacinthe. Certains producteurs comme M. Beaudry ont cependant profité de la conjoncture favorable plus tôt cette année pour vendre à l’avance une partie de leur récolte à plus de 210 $ la tonne. Les experts ne s’attentent pas à un effondrement des prix du maïs dans les prochains mois. Au contraire, ils anticipent une hausse après la récolte.