fbpx
Crédit photo: Archives TCN

Crédit photo: Archives TCN

Des prévisions météo de mauvais augure pour les semis

Le météorologue André Monette, de MétéoMédia, n’a pas de bonnes nouvelles pour les agriculteurs : il prévoit un début de mai froid et pluvieux.

« Le Québec sera sur la trajectoire de différents systèmes météo. Il y aura une bataille entre les masses d’air chaud issues des États-Unis et les masses d’air froid provenant du Nord. On risque d’avoir plus de pluie que la normale en mai », prévoit-il.

Au moment d’écrire ces lignes, le 27 avril, le mercure atteignait -26 °C à Schefferville, tout un contraste avec les 20 °C à Montréal! Le combat de ces écarts de température engendrera des précipitations, mais aussi des orages, notamment au sud du Québec. « Les orages pourraient laisser beaucoup d’eau au sol au début de mai », prédit le météorologue.

La chaleur arrivera

Les 25 premiers jours de mai devraient afficher des températures plus fraîches que la normale, particulièrement pour les régions du Bas-Saint-Laurent, de la Gaspésie et de la Côte-Nord. « Mais à partir du 15 mai, le froid se retira, à commencer par l’ouest du Québec. L’Outaouais et l’Abitibi-Témiscamingue connaîtront ainsi du temps plus doux, lequel glissera ensuite vers la Montérégie, l’Estrie, le Centre-du-Québec et le reste de la province », explique M. Monette, qui entrevoit une fin de mai très chaude.

En règle générale, le mois de mai est celui des derniers gels au sol, mais il s’en est déjà vu en juin.

TableauMétéoMai1

VOIR AUSSI
Semis 2017 – De la boue et du retard