Enquête sur les OGM en agriculture et dans l’alimentation

Deux groupes de pression canadiens lancent ce matin une large enquête afin de connaître le véritable impact des organismes génétiquement modifiés (OGM) en agriculture et dans l’alimentation.

Est-ce que les OGM sont bénéfiques pour les consommateurs? Sont-ils bien réglementés? Génèrent-ils réellement des gains pour les producteurs? Voilà quelques-unes des questions que poseront Vigilance OGM et le Réseau canadien d’action sur les biotechnologies à la population. « Il y a 20 ans, le gouvernement du Canada approuvait pour la première fois des cultures et des aliments génétiquement modifiés. Mais depuis, il n’a ni contrôlé, ni diffusé de renseignements détaillés susceptibles de répondre à nos questions. […] Et pourtant, il reste bien des interrogations quant à l’impact des OGM sur notre santé, notre environnement et notre économie », soutient Thibault Rehn, coordonnateur de Vigilance OGM à Montréal.

Les agriculteurs particulièrement visés

Les deux organismes instigateurs de ce sondage espèrent que les agriculteurs répondront en grand nombre afin de savoir si les OGM ont tenu leurs promesses à la ferme. Pour le maïs, par exemple, les semences génétiquement modifiées avec des multicaractères se vendent à un prix plus élevé; il s’avère intéressant de connaître l’avis des producteurs : apportent-elles des rendements plus élevés qui contrebalancent leur coût? « Les agriculteurs n’ont pas toujours été consultés au sujet des OGM qui leur sont vendus, mais ils ont leur mot à dire! Surtout que dans bien des cas, ils ont plus d’expérience avec les OGM que l’ensemble des citoyens », souligne Thibault Rehn.

Les consommateurs et les agriculteurs sont invités à répondre au sondage au www.enqueteogm.ca. Les informations seront ensuite compilées et diffusées, promet M. Rehn. Ce dernier assure de surcroît que son organisme tentera d’apporter des réponses, basées sur la science, aux questions que les gens poseront en marge du sondage.

Monsanto persiste et signe

De nombreuses études mentionnent les effets négatifs de la manipulation génétique – directe ou indirecte – des aliments produits à la ferme. Et plusieurs documents affirment le contraire. Y a-t-il un lien entre le résultat des études et la provenance des fonds ayant servi à les financer? Chose certaine, le géant Monsanto persiste et signe, notamment en diffusant ce gazouillis hier : « Nombre de personnes qui sont mortes de la malnutrition? 3,1 millions. Nombre de personnes qui meurent des OGM? Zéro .»