fbpx
Mélanie Noël. Gracieuseté des Producteurs de pommes du Québec

Mélanie Noël. Gracieuseté des Producteurs de pommes du Québec

Nouveau vote sur l’adhésion à l’ASRA

Le gouvernement québécois fait suite à la demande des Producteurs de pommes du Québec et les autorise à tenir un nouveau vote sur l’adhésion de leurs membres au programme d’assurance stabilisation des revenus agricoles (ASRA). 

Une note a été communiquée à cet effet par La Financière agricole du Québec (FADQ) à l’organisation le 16 juillet dernier. Selon la directrice générale adjointe des Producteurs, Mélanie Noël, plusieurs détails restent toutefois à éclaircir avant la tenue de la consultation. « On discute présentement des modalités exactes avec la Financière », a-t-elle indiqué en entrevue téléphonique avec La Terre. Elle a ajouté que le vote aurait lieu comme en 2016 par voie électronique ou postale, pour ceux qui n’ont pas accès aux courriels.

La période de votation, elle, s’amorcera au plus tard au début du mois d’août et s’étalera sur trois semaines. « L’échéancier est très serré, explique Mme Noël. On doit rendre le résultat du vote à la Financière au plus tard à la fin septembre. » D’ici à ce que celui-ci soit connu, l’ASRA du secteur pomicole est suspendue par la FADQ pour l’année d’assurance 2019-2020. Les producteurs n’ont donc pas à verser de cotisation au programme.

ASRA vs Agri

Sondés une première fois au printemps 2016 sur leur désir de maintenir leur adhésion à l’ASRA ou de se tourner vers les programmes Agri-Québec et Agri-Québec Plus, les producteurs de pommes avaient penché en faveur de l’ASRA à 55 % contre 45 %. Le taux de participation s’était toutefois avéré faible à 68 %.

À l’assemblée générale annuelle de janvier dernier à La Prairie, les producteurs ont demandé à leur organisation de procéder à une nouvelle consultation auprès de ses membres. Plusieurs d’entre eux avaient alors évoqué que le programme les servait mal en raison des arrimages cumulés qui grèvent d’année en année le calcul du revenu stabilisé et rendent le seuil susceptible de déclencher l’aide financière difficile à atteindre.