fbpx

Des essais de canola d’automne et de printemps

Jusqu’à l’an dernier, les producteurs avaient accès à une seule variété de canola d’automne, la Kronos.

. Elle sera graduellement remplacée par la Visby, une nouvelle variété au potentiel de rendement de 10 à 15 % supérieur à celui de la Kronos. « En 2010, nous avons mis à l’essai de nouvelles lignées de canola d’automne sur trois sites en Montérégie : Sainte-Madeleine, Sainte-Agnès-de-Dundee et L’Épiphanie. Nous croyons que c’est une belle culture à intégrer dans le sud du Québec », indique Cécile Tétrault, conseillère technique en céréales et soya chez SynAgri. La saison hivernale 2011 n’ayant pas été très rigoureuse, la survie à l’hiver s’est avérée très bonne. SynAgri poursuivra donc des essais cette année.

D’autres lignées de canola de printemps sont également évaluées dans le cadre des essais du RGCQ. Ainsi, divers hybrides de canola d’automne pourraient devenir disponibles dans les années à venir.
Des essais de semis tardifs de canola de printemps ont aussi été établis par des producteurs. L’objectif est de décaler la période de floraison afin d’éviter qu’elle coïncide avec celle des grandes chaleurs estivales. Le producteur de grandes cultures et éleveur de bovins de la Ferme Bonneterre, Sylvain Raynault, a implanté du canola de printemps le 16 juin dans la région de Shawinigan. « Le canola était en pleine floraison au début août et il n’a pas souffert de températures élevées », indique M. Raynault. À la mi-septembre, le canola n’était toujours pas récolté.