fbpx
Au moment de la destruction d’une prairie, la déchaumeuse à disques est un outil idéal pour commencer à pratiquer une jachère courte afin de lutter contre le chiendent.

Au moment de la destruction d’une prairie, la déchaumeuse à disques est un outil idéal pour commencer à pratiquer une jachère courte afin de lutter contre le chiendent.

Combattre le chiendent sans herbicides

Le chiendent (Elytrigia repens) est une graminée vivace persistante et compétitive en raison de ses rhizomes abondants et vigoureux. Le glyphosate permet de le maîtriser assez bien dans nos systèmes de cultures. Cependant, saviez-vous qu’il est possible de le combattre sans avoir recours aux herbicides?

L’expansion des superficies en régie biologique nous démontre que nous pouvons considérer d’autres moyens de lutte contre le chiendent. Au cours des dernières années, par le biais de projets de recherche, le Centre d’expertise et de transfert en agriculture biologique et de proximité (CETAB+) a validé les techniques existantes et mis sur pied des protocoles efficaces pour la répression de cette plante.

Jachère courte

La principale technique à retenir pour lutter contre le chiendent est celle de la jachère courte qui se pratique soit après la récolte d’une céréale, soit après la première ou la seconde coupe de foin. On doit d’abord passer un instrument de travail du sol primaire, comme le chisel, jusqu’aux rhizomes, soit 10 cm typiquement dans les prairies. La charrue est à éviter à cette étape, car elle place une grande partie des rhizomes à une profondeur où ils sont difficilement atteignables par la suite. Puis, on fait sécher ou l’on épuise ces derniers en les dérangeant fréquemment sans les enterrer avec une herse à dents en C, en S, ou à disques. Selon les conditions climatiques, de deux à quatre passages espacés de plusieurs jours sont nécessaires pour tuer les rhizomes. Un engrais vert peut suivre la jachère ainsi qu’un labour en toute fin de saison.

D’autres essais

Grâce à un financement fédéral, plusieurs autres essais réalisés de 2011 à 2015 par le CETAB+ en collaboration avec le Cégep de Victoriaville ont permis d’affiner les moyens de lutte contre le chiendent. Nous avons démontré que le premier passage servant à la jachère courte peut être fait aussi bien avec un appareil à disques qu’avec un autre muni de dents, mais que les déchaumeuses à disques sont à préférer pour la constance des résultats et la facilité des passages subséquents. De plus, nous avons validé que tout instrument de travail secondaire tel que vibroculteur, cultivateur ou herse à disques peut servir pour la jachère courte pourvu qu’il donne la possibilité de bien couvrir la totalité de la surface pour ne pas laisser de rhizomes intacts.

Qu’en est-il de l’équipement spécialisé pour l’extraction des rhizomes de chiendent? Des essais ont été réalisés avec des appareils européens conçus à cet effet. Ceux-ci sont coûteux et ne fonctionnent bien que dans des conditions idéales d’utilisation. En outre, ils ne permettent pas de traiter de grandes surfaces rapidement.  

Autres constats

Une barre rotative de type rodweeder ajoutée à un cultivateur ne permet pas d’extraire plus de rhizomes de chiendent qu’un cultivateur seul. L’ajout de rasettes à une charrue peut aider à lutter contre le chiendent en enfouissant les rhizomes en profondeur, mais le labour doit être assez plat.

Jean Duval, agronome, CETAB+, Cégep de Victoriaville