fbpx
Photo : Archives/TCN

Photo : Archives/TCN

Août sera moins chaud que juillet

Le chef de service Météorologie chez MétéoMédia, André Monette, prédit que les températures  et les précipitations au mois d’août seront près des normales à travers la province. Le mois de juillet a été plus pluvieux qu’anticipé, ce qui n’a toutefois pas été suffisant pour renverser le déficit hydrique des mois de mai et juin.

Les quantités de pluie reçues en juillet ont été supérieures à celles du mois de juin. « C’est une bonne nouvelle. Mais je pense qu’on va quand même finir juillet sous les normales [hydriques] pour une bonne partie du Québec », a-t-il indiqué à La Terre le 23 juillet, alors qu’il restait une semaine au mois. Plusieurs bandes de pluie et épisodes orageux ont permis à l’Estrie, la Chaudière-Appalaches et la Capitale-Nationale de rattraper, voire dépasser les normales hydriques de saison. Le reste de la province a été en déficit, mais pas de manière aussi importante qu’en mai et juin, précise le météorologue. Ces précipitations n’ont cependant pas été suffisantes pour renverser le déficit hydrique des mois de mai et juin au Québec.

Le mois de juillet a également été très chaud. « On risque d’être dans le top cinq des mois de juillet les plus chauds pour beaucoup de secteurs. C’est sûr qu’il reste 8-9 jours à faire, mais ça va être un mois considéré comme très chaud pour une partie du Québec », indique ce dernier.

Août moins chaud

Les périodes de chaleur caniculaires seront plus occasionnelles qu’en juillet, estime M. Monette. « Les températures seront un peu au-dessus des normales, mais je pense que ce sera notre mois avec des écarts aux normales les plus petits de l’été », dit-il.

Durant la première semaine du mois, les températures seront légèrement au-dessus des normales, autour de 30°C, mais pas de grosses canicules en vue dans la province. Pour la première fois de l’été, les deuxième et troisième semaines d’août seront légèrement dans les normales, voire en dessous à certaines occasions. Les températures seront agréables, mais moins chaudes. Le mercure remontera cependant à la quatrième et dernière semaine d’août.

Les précipitations seront dans les normales. « Je ne prévois pas de période de sécheresse comme on a vécu en juin et au début juillet. Si on ne les atteint pas, on devrait être près des normales », conclut ce dernier.