fbpx
La seule solution à la pénurie de propane est le retour au travail des travailleurs du CN, assurent plusieurs intervenants. Crédit photo : Martin Ménard/TCN

La seule solution à la pénurie de propane est le retour au travail des travailleurs du CN, assurent plusieurs intervenants. Crédit photo : Martin Ménard/TCN

Crise du propane : « Il n’y a pas de plan B »

L’Association canadienne du propane assure qu’il n’existe pas de solution à la pénurie de propane provoquée par la grève des employés du Canadien National (CN) autre que leur retour au travail. Devant cette situation d’urgence, les agriculteurs de la Montérégie organisent une grande manifestation le 22 novembre pour sommer le gouvernement d’agir rapidement.

Pas de plan B

« Je laisse des messages au CN, mais personne ne répond; les boîtes vocales sont pleines. Ils donnent zéro service! C’est inquiétant, parce qu’il n’y a pas de plan B. La seule solution, c’est le retour au travail [des travailleurs du CN] », assure Guy Marchand, président de Budget Propane, un important distributeur. Il mentionne que ce n’est pas la première fois que les travailleurs du CN sont en grève, mais que c’est la première fois que cette entreprise n’offre pas un service d’urgence, déplore-t-il.

À l’Association canadienne du propane, la directrice Nathalie St-Pierre mentionne qu’il est impossible d’utiliser le transport par camion pour remplacer tous les volumes habituellement acheminés par train. D’une part, la flotte de camions-citernes adaptés au transport du gaz sous pression est trop restreinte. D’autre part, le nombre de conducteurs formés pour transporter le propane est également insuffisant, sans oublier qu’il y a des heures d’attente, selon elle, au terminal de propane qui peut remplir les camions en Ontario.

En ce qui concerne l’idée de faire venir du propane des États-Unis par pipeline, Guy Marchand répond : « Bonne chance! » Il précise que cette option n’est pas réaliste.

Tout le monde crie

Guy Marchand mentionne que le téléphone ne dérougit pas dans ses succursales. « Tout le monde crie. Tous les clients appellent pour avoir du propane. Et la semaine prochaine pourrait être encore pire si la situation ne change pas », affirme-t-il. Pour l’instant, aucune ferme d’élevage ne manque de gaz puisque plusieurs ont des réservoirs qui disposent de 15 jours d’autonomie.  

Les ministres discutent

Aujourd’hui, la ministre fédérale de l’Agriculture, Marie-Claude Bibeau, a rencontré son homologue du Transport, Marc Garneau, de même que sa collègue responsable du Travail, Filomena Tassi, pour discuter de la situation. « C’est sûr que la question du CN est une priorité », a-t-elle déclaré à La Terre, sans toutefois en dire davantage sur le sujet.

SUR LE MÊME SUJET
Crise du propane : le Groupe Filgo-Sonic n’a plus que 5 à 10 jours d’autonomie
La grève du CN coupe l’approvisionnement en propane aux agriculteurs


Pour vous abonner à l’édition papier de La Terre de chez nous 👉http://bit.ly/abonnementlaterre