fbpx
La Coop des Montérégiennes, de Marieville en Montérégie, a installé une clôture électrique pour conscientiser ses clients aux éléments de sécurité à respecter afin de minimiser les risques de propagation du coronavirus. Sylvie Vincent s’amuse à leur faire croire qu’y aura du courant s’ils n’écoutent pas. Crédits photo : Gracieuseté la Coop des Montérégiennes

La Coop des Montérégiennes, de Marieville en Montérégie, a installé une clôture électrique pour conscientiser ses clients aux éléments de sécurité à respecter afin de minimiser les risques de propagation du coronavirus. Sylvie Vincent s’amuse à leur faire croire qu’y aura du courant s’ils n’écoutent pas. Crédits photo : Gracieuseté la Coop des Montérégiennes

Une clôture à bétail « électrique » contre la COVID-19!

La Coop des Montérégiennes a trouvé un moyen original d’améliorer la sécurité du personnel et de ses clients contre la COVID-19 : elle a installé une clôture à bétail à l’entrée de son magasin de Marieville en Montérégie.

« Les gens nous demandent s’il y a du courant électrique dessus. Je leur réponds que oui, seulement quand les clients n’écoutent pas », dit à la blague Sylvie Vincent, commis et responsable des inventaires.

Le terminal pour le paiement a été positionné sur une planche qui est poussée par l’employé vers le client au moment de la transaction, gardant toujours les humains à deux mètres de distance.

Le terminal pour le paiement a été positionné sur une planche qui est poussée par l’employé vers le client au moment de la transaction, gardant toujours les humains à deux mètres de distance.

Ce magasin est considéré comme un service essentiel puisqu’il offre une panoplie de produits pour les agriculteurs. La fameuse clôture à l’entrée contrôle l’arrivée des clients et les sensibilise aux règles, c’est-à-dire qu’une seule personne peut magasiner à la fois et que chaque client qui franchit la clôture doit impérativement s’enduire les mains de désinfectant.

D’autres moyens ont été mis en place pour contrer la propagation du virus. Une corde positionnée sur le périmètre de la caisse garde les clients à deux mètres de l’employé. Le terminal de paiement a été positionné sur une planche que celui-ci pousse vers le client au moment de la transaction. « L’idée de la corde autour de la caisse, ça vient de la Coop de Granby. C’est important de se partager les bons trucs », tient à préciser Mme Vincent.

« On sent le purel à la grosse planche »

Plusieurs agriculteurs sont fiers de nourrir la population en cette période difficile. Il ne faut cependant pas oublier les travailleurs de l’ombre. Sylvie Vincent et son collègue rentrent au poste chaque jour malgré le risque que l’un des nombreux clients pourrait être porteur du virus. « C’est certain qu’on y pense. Il y a beaucoup de monde qui rentre ici. Parfois, on devient stressé, on se sent un peu menacé. En tous les cas, on revient le soir et on sent le purel à la grosse planche », indique-t-elle.

Vous êtes témoins de mesures originales prises pour éviter la propagation de la COVID-19? N’hésitez pas à nous en faire part à l’adresse redaction@laterre.ca ou encore sur notre page Facebook.