fbpx
Un producteur ne peut pas se déplacer sur la voie publique pour aller à son terrain ou en revenir pendant le couvre-feu. Photo : Martin Ménard / Archives TCN

Un producteur ne peut pas se déplacer sur la voie publique pour aller à son terrain ou en revenir pendant le couvre-feu. Photo : Martin Ménard / Archives TCN

Un producteur peut-il se rendre à son érablière après 20 h?

Le couvre-feu imposé par le gouvernement québécois entre 20 h et 5 h suscite de nombreuses questions sur les médias sociaux, dont celle d’un producteur qui se demande s’il peut quand même aller travailler dans son érablière.

La réponse est oui, c’est légal, car le couvre-feu ne s’applique pas sur les terrains privés, ce qui inclut les champs et les érablières. Par contre, le producteur ne peut pas se déplacer sur la voie publique pour se rendre sur son terrain. Il ne sera pas non plus possible pour les employés de se rendre sur les lieux lors du couvre-feu, à moins que les travaux soient urgents, souligne le ministère de la Santé et des Services sociaux par l’entremise de sa porte-parole Noémie Vanheuverzwijn.

Définition de travaux urgents

La Terre a demandé à Mme Vanheuverzwijn quelle était la définition d’un travail « urgent » pour le ministère. « Tous travaux pouvant être exécutés et reportés en dehors des heures de couvre-feu [ne sont pas urgents] », répond-elle.

Sachant que  cette définition peut laisser place à l’interprétation, Mme Vanheuverzwijn précise que la personne devra être en mesure de faire la démonstration que les travaux ne peuvent être reportés en dehors des heures de couvre-feu. « Nous faisons confiance au bon jugement de la population et des policiers », conclut-elle.