fbpx
Les masques médicaux (de procédure) doivent être portés à l’extérieur dès que la règle des deux mètres de distanciation ne peut pas être respectée.

Les masques médicaux (de procédure) doivent être portés à l’extérieur dès que la règle des deux mètres de distanciation ne peut pas être respectée.

Le masque de procédure obligatoire à l’intérieur comme à l’extérieur

Avec le resserrement des mesures sanitaires en raison de l’arrivée des variants de la COVID-19, le port du masque de procédure est maintenant obligatoire en milieu de travail, y compris dans le milieu agricole.

« Que ce soit dans une étable, un poulailler, une serre ou encore dans la cabine d’un tracteur, ce masque est requis dès qu’il y a présence de plus d’un travailleur. La seule exception concerne les membres d’une même bulle familiale », explique Denis Roy, directeur des finances et de la main-d’œuvre agricole à l’Union des producteurs agricoles du Québec.

La même consigne s’applique à l’extérieur, dès que la règle des deux mètres de distanciation ne peut pas être respectée. Les travailleurs dans les champs, par exemple, devront donc maintenir cette distance en tout temps pour éviter de devoir travailler avec un masque.

Pas d’exception

Selon M. Roy, certains producteurs ont actuellement l’impression que le milieu agricole est exempté de ces consignes.  « Mais ce n’est pas le cas, tient-il à rappeler. Il s’agit autant d’un enjeu de santé publique que de bien-être animal. Car s’il y a une éclosion de COVID-19 dans une ferme, qui s’occupera des animaux ? » questionne-t-il, en mentionnant au passage les impacts économiques que pourrait provoquer une telle situation.