fbpx
Une éclosion de plus de 100 cas de COVID-19 parmi les employés paralyse l’usine d’abattage de Viandes du Breton.

Une éclosion de plus de 100 cas de COVID-19 parmi les employés paralyse l’usine d’abattage de Viandes du Breton.

Fermeture temporaire de l’abattoir du Breton à Rivière-du-Loup

Devant la progression rapide des cas de COVID-19 chez les employés de Viandes du Breton à Rivière-du-Loup, dans le Bas-Saint-Laurent, la Santé publique de la région a demandé la fermeture d’urgence de l’usine de transformation pour dix jours.

Dans une conférence de presse le 13 mai, le directeur de la Santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux du Bas-Saint-Laurent, le Dr Sylvain Leduc, a fait état d’un peu plus de 100 cas actifs chez les employés de l’usine. « La région est actuellement parmi celles où le taux de cas par habitant est le plus élevé. Avec ces deux facteurs combinés, soit l’éclosion chez Viandes du Breton et celle dans la communauté, il fallait couper cette transmission pour reprendre le contrôle. Le virus est partout dans le KRTB [Kamouraska, Rivière-du-Loup, Témiscouata, Les Basques] », a-t-il expliqué.

La direction de Viandes du Breton dit « collaborer pleinement » avec la Santé publique afin de convenir d’un protocole de retour aux activités régulières de l’entreprise.