fbpx
À Saint-Boniface, en Mauricie, des phares de tracteurs ont clignoté et des klaxons ont retenti samedi soir dans le rang St-Onge. Crédit photo : Amélya Piché-Labbé

À Saint-Boniface, en Mauricie, des phares de tracteurs ont clignoté et des klaxons ont retenti samedi soir dans le rang St-Onge. Crédit photo : Amélya Piché-Labbé

Défilé de tracteurs clignotant leur soutien

L’idée a été lancée par des voisins : pourquoi ne pas organiser un convoi de tracteurs samedi soir à l’heure où plusieurs Québécois « flashent » leurs lumières? Il n’en fallait pas plus pour que Roxanne Pellerin se dise : « Go! Go! Go! On le fait! »

À 20 h 20, la jeune productrice laitière biologique, de la Ferme Pellerin et Morin, était à bord de son véhicule, tout comme les représentants de deux autres fermes du secteur. Ces agriculteurs « tissés serrés » ont choisi d’emboîter le pas au mouvement visant à saluer le travail des travailleurs de la santé, au front pour offrir des soins aux personnes atteintes de la COVID-19.

« Nous étions six ou sept tracteurs à flasher nos lumières et à klaxonner en parcourant le rang et le petit quartier à côté. À travers les fenêtres et sur les balcons, nous avons vu des enfants sourire. Notre objectif était de les divertir pour les aider à passer à travers cette période de confinement. En même temps, nous lançons le message que les agriculteurs continuent le travail », raconte Roxanne.

Une initiative qui fait boule de neige

La productrice confirme que l’expérience sera renouvelée samedi prochain. « Il y aura cette fois une trentaine de véhicules qui prendront part au défilé : agriculteurs, pompiers, policiers, mais aussi des compagnies qui ont des camions. Et ça, c’est en date d’aujourd’hui mardi, car ça augmente tous les jours. C’est vraiment un mouvement qui fait boule de neige ! »

À Yamachiche, des producteurs sillonneront les rues en convoi ce mercredi à compter de 19 h 30. Une vingtaine de tracteurs suivront un itinéraire préétabli. « Nous voulons offrir ça, flasher les lumières pour tout le monde. Pour l’instant, il s’agit d’une activité ponctuelle », indique le propriétaire de la Ferme M & M Marcouiller et président du syndicat local de l’UPA de Maskinongé, Martin Marcouiller.

Roxanne Pellerin Crédit photo : Gracieuseté de la Ferme Pellerin et Morin

Roxanne Pellerin Crédit photo : Gracieuseté de la Ferme Pellerin et Morin