fbpx
Le nombre de cas de COVID-19 à l’usine d’abattage et de découpe de Yamachiche s’élève maintenant à neuf. Crédit photo : Archives/TCN

Le nombre de cas de COVID-19 à l’usine d’abattage et de découpe de Yamachiche s’élève maintenant à neuf. Crédit photo : Archives/TCN

COVID-19 : fermeture temporaire de l’usine Olymel de Yamachiche

Olymel ferme son usine d’abattage et de découpe de porcs située à Yamachiche, en Mauricie, pour les deux prochaines semaines, en raison du nombre croissant de cas de COVID-19 chez les employés qui s’élève maintenant à neuf.

Cette décision, explique le responsable des communications d’Olymel, Richard Vigneault, a été prise en collaboration avec la direction de santé publique du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de-la-Mauricie-et-du-Centre-du-Québec, afin d’assurer la sécurité de l’ensemble des travailleurs et de limiter la propagation dans la communauté.

« Olymel va communiquer avec les producteurs, particulièrement les éleveurs de porcs qui alimentent cette usine afin de prendre des arrangements avec eux », a indiqué M. Vigneault à La Terre, ne souhaitant pas toutefois préciser la nature de ces arrangements pour l’instant.

La fermeture temporaire, ajoute-t-il, n’affecte en rien la distribution des produits sur les marchés locaux.

1000 employés en isolement

La fermeture annoncée touche près de 1000 employés. La direction de santé publique recommande à tous ceux qui ont travaillé dans l’usine de Yamachiche depuis le 12 mars de « se placer en isolement préventif, de surveiller l’apparition de symptômes et d’adopter les mesures de distanciation qui s’imposent pour protéger leurs proches ».

Olymel indique dans un communiqué travailler en collaboration avec la Santé publique, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST), l’Agence canadienne d’inspection des aliments et le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ) à l’élaboration d’un plan pour la reprise des opérations avec des mesures sécuritaires et sanitaires renforcées.

L’entreprise rappelle par ailleurs avoir recruté deux experts médicaux pour appliquer les bonnes mesures de prévention et de lutte à la propagation dans l’ensemble de ses établissements.