fbpx
Le président américain Donald Trump continue de soutenir les agriculteurs éprouvés par la crise de la COVID-19 en annonçant une aide supplémentaire de 14 G$. Photo : USDA

Le président américain Donald Trump continue de soutenir les agriculteurs éprouvés par la crise de la COVID-19 en annonçant une aide supplémentaire de 14 G$. Photo : USDA

14 G$ supplémentaires aux producteurs américains

Le président des États-Unis Donald Trump et son secrétaire à l’Agriculture Sonny Perdue ont annoncé le 18 septembre une aide directe de 14 G$ aux producteurs agricoles du pays victimes de la crise de la COVID-19.

La somme s’ajoute aux 16 G$ d’aides directes annoncées aux agriculteurs américains le 17 avril en vertu du Coronavirus Food Assistance Program (CFAP). Selon le Département américain de l’Agriculture (USDA), 9,9 G$ ont été versés aux agriculteurs depuis le lancement du programme en mai.

Les 14 G$ annoncés seront également attribués en vertu du CFAP aux producteurs agricoles qui font face aux perturbations de marché engendrées par la COVID-19, soutient le USDA.

Les producteurs de grandes cultures, d’œufs, de lait et d’élevages dédiés à la consommation humaine qui ont enregistré une baisse de prix de 5 % seront admissibles au programme. Les producteurs de luzerne, de coton à fibres, d’avoine, d’arachides, de riz, de chanvre, de millet, de moutarde, de carthame, de sésame, de triticale ou de colza qui observent une baisse de prix en deçà de 5 % ou qui ne sont pas en mesure de calculer la variation de prix en raison de données inexistantes bénéficieront de paiements calculés sur la base des superficies semées en 2020 multipliées par 15 $ l’acre.

Pour les cultures spécialisées, non incluses dans la catégorie de déclenchement des prix, qui ont été produites soit pour l’alimentation, les fibres, la fourrure ou les plumes, telles que l’aquaculture, l’horticulture ornementale, le tabac, le lait de chèvre, le vison et la production de mohair et de laine, le calcul des paiements se basera sur les ventes de 2019.

Les producteurs américains pourront recevoir jusqu’à 250 000$ par entreprise.