fbpx
Jean-Martin a le pouce vert et la bosse des affaires. Des gens de partout à travers le monde payent pour écouter ses conseils. Crédit photo : Gracieuseté de Jean-Martin Fortier

Jean-Martin a le pouce vert et la bosse des affaires. Des gens de partout à travers le monde payent pour écouter ses conseils. Crédit photo : Gracieuseté de Jean-Martin Fortier

Jean-Martin Fortier roule sa bosse et génère des millions

De toute évidence, le jardinier maraîcher Jean-Martin Fortier cumule les succès en affaires et sa notoriété dépasse largement les frontières du Québec. Son plus récent grand coup? Offrir des formations en ligne à 2 000 $ par personne.

Des gens de partout à travers le monde payent ainsi pour un accès à vie à son école en ligne nommée The Market Gardener’s Masterclass. Les étudiants y trouvent près de 250 heures de vidéos où M. Fortier explique en détail ses techniques et conseils sur la culture des légumes biologiques.    

Plus de 1 000 personnes de 53 pays différents se sont inscrites sur son site, ce qui a généré, en quelques mois, un chiffre d’affaires d’environ 2 M$ pour Jean-Martin Fortier et ses deux partenaires. Le maraîcher n’a pas voulu préciser à La Terre ses objectifs futurs, mais il ne cache pas son ambition d’augmenter encore davantage les ventes de son école en ligne. Cette récente initiative est en fait une suite logique à son livre à succès intitulé Le jardinier maraîcher, vendu en 150 000 copies et traduit en sept langues. 

Populaire

À cela s’ajoutent des formations que l’agriculteur offre en personne dans différents pays comme l’Allemagne, la Croatie et la France. Chaque fois, les salles sont pleines et chaque participant paye entre 100 $ et 250 $ pour l’entendre et le voir. 

Des commentaires Facebook font justement état de personnes d’un peu partout sur la planète qui le décrivent comme un modèle, à la limite, un gourou du maraîchage sur petite surface. « C’est flatteur, mais quand je reviens chez moi et que ma blonde me dit de faire la vaisselle, ça me ramène sur terre », mentionne-t-il avec humour. L’entrevue téléphonique a d’ailleurs été réalisée alors que l’entrepreneur était à l’aéroport, en route vers le Texas pour y donner une formation de deux jours à des agriculteurs américains. 

Homme d’affaires aguerri

Le parcours de Jean-Martin Fortier n’est pas le fruit du hasard. Il est ambitieux et il a autant la bosse des affaires que le pouce vert. Il suffit d’observer le souci du détail avec lequel les vidéos, les photos et les textes sont méticuleusement choisis pour renforcer l’image de marque sur ses sites Internet et ses pages Facebook. 

L’agriculteur s’est d’ailleurs associé à une experte, « une spécialiste du branding. C’est elle qui s’occupe du contenant et moi du contenu », mentionne M. Fortier. Un bon exemple de ses stratégies de marketing demeure sans contredit le concours qu’il a organisé et qui offre aux gagnants une dizaine d’accès gratuits à son école en ligne. Des gens de plusieurs pays, de la Norvège et même de la Pologne, se sont alors filmés à leur ferme et ont expliqué pourquoi la formation de Jean-Martin serait si importante pour eux. Ces vidéos publiées sur Facebook lui ont fait une excellente publicité.  

Connu du grand public

Jean-Martin Fortier est notamment réputé pour avoir démarré avec sa conjointe Maude-Hélène Desroches une ferme maraîchère rentable sur -seulement un hectare. 

Il s’est fait connaître du grand public lors de son passage à l’émission Tout le monde en parle en mars 2018. Le mois suivant, il a été le sujet de la série télévisée Les Fermiers sur la chaîne Unis TV, et en octobre de la même année, le journal Les Affaires lui a consacré sa page couverture, sans compter les nombreux articles parus dans pratiquement tous les médias québécois depuis une dizaine d’années. C’est également lui que le milliardaire André Desmarais a choisi et embauché pour développer un modèle de ferme expérimental, la Ferme des Quatre-Temps à Hemmingford, qui ambitionne de créer 100 exploitations sur de petites surfaces en 10 ans.