fbpx
La valeur en bourse combinée de Bayer et de Monsanto est d’environ 173 G$. Crédit photo : Archives/TCN

La valeur en bourse combinée de Bayer et de Monsanto est d’environ 173 G$. Crédit photo : Archives/TCN

Bayer veut acheter Monsanto pour 77 G$

Un nouveau géant de l’agrochimie germano-américain pourrait voir le jour si les discussions en vue de l’achat de Monsanto par Bayer aboutissent.

L’offre actuelle est de 77 G$ ou 53 milliards d’euros, soit 50 % de plus que la valeur en bourse de Monsanto. Le géant américain des semences et des pesticides se montrerait toutefois réticent pour le moment.

Selon Morgan Stanley, si la fusion des deux multinationales se réalisait, la nouvelle entreprise contrôlerait 28 % des pesticides dans le monde, 36 % des semences de maïs américaines et 28 % du soya. Cette nouvelle consolidation dans l’agrochimie s’ajoute à la fusion de DuPont et Dow Chemical en 2015 et à l’achat de Syngenta par ChemChina au début de 2016. Monsanto avait été dans la course pour acheter Syngenta. Une course vers le plus gros semble donc irrémédiable.

Bayer et Monsanto ont confirmé que des pourparlers sont en cours et qu’une offre non sollicitée est sur la table. Aucune transaction n’est assurée pour le moment. Si les deux géants trouvaient un terrain d’entente, la fusion devrait ensuite être autorisée par les autorités européenne et américaine qui surveillent l’impact sur la concurrence.

Les ventes de Monsanto étaient en baisse de 13 % au dernier trimestre en raison de la diminution du prix des matières premières et du ralentissement des économies des pays émergents. Le sort du glyphosate est par ailleurs entre les mains de l’Union européenne, qui vient de reporter la décision de renouveler l’homologation du plus connu des herbicides de Monsanto suspecté d’être cancérigène.