fbpx
Crédit: CDPQ Infra

Crédit: CDPQ Infra

Le BAPE défavorable au train électrique

En raison du manque d’information disponible, le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) « considère qu’il serait prématuré d’autoriser » le projet de train électrique de la Caisse de dépôt et placement (CDPQ Infra).

C’est ce qu’a annoncé le BAPE le 20 janvier dans les conclusions de son rapport sur le projet du réseau électrique métropolitain (REM) de transport collectif. Celui-ci est estimé à 5,5 G$.

Le BAPE prend néanmoins position dans le dossier des terres agricoles au sud de l’autoroute 30. Il invite le CDPQ Infra à « relocaliser la station Rive-Sud, compte tenu des impacts sur le territoire agricole et les milieux naturels », lit-on dans le rapport. La station de Brossard serait placée au mauvais endroit et accaparerait trop d’espace (environ 30 ha zonés agricoles).

Rappelons que le BAPE est un organisme consultatif et que malgré son avis défavorable à l’égard du REM, le gouvernement peut maintenir sa position et aller de l’avant.

La Presse+ rapporte que Québec n’apprécie guère l’idée de protéger des terres qui n’appartiennent pas à des agriculteurs et qui n’ont pas été mises en valeur depuis plus de 30 ans.

Pour sa part, l’Union des producteurs agricoles (UPA) demande au gouvernement de revoir son projet de REM. « Il serait inapproprié de donner le feu vert au projet dans sa forme actuelle, d’autant plus que le processus accéléré dont il fait l’objet nuit à son analyse rigoureuse par les instances appropriées », indique l’UPA par voie de communiqué.