fbpx
William et Thomas Noiseux (au centre) ont reçu une médaille d’or pour leur sirop 2019 des mains du président la Fondation de la Commanderie de l’Érable André Pollender (à gauche) et du directeur du concours La grande sève André Caron (à droite). Photo : Fondation de la Commanderie de l’Érable

William et Thomas Noiseux (au centre) ont reçu une médaille d’or pour leur sirop 2019 des mains du président la Fondation de la Commanderie de l’Érable André Pollender (à gauche) et du directeur du concours La grande sève André Caron (à droite). Photo : Fondation de la Commanderie de l’Érable

Voici les meilleurs sirops d’érable de 2019

Six acériculteurs du Québec ont vu leur sirop être décoré de la médaille d’or, le 8 mai à Saint-Georges, en Beauce, lors du concours La grande sève qui met en relief les sirops d’érable les plus remarquables produits en 2019.

Voici les lauréats : Boulanger Noiseux, Cabane à sucre Nicole et Normand Caron, Érablière du Gros Pin, Ferme D.S.R. Dussault, Ferme Sauveur Labrecque & Fils et Mes petits bonheurs sucrés.

Pas de sirop d’exception

Le jury du concours La grande sève 2019 a évalué 108 sirops d’érable différents. Parmi ceux-ci, six sirops ont remporté une médaille d’or. Photo : Stéphane Guay

Le jury du concours La grande sève 2019 a évalué 108 sirops d’érable différents. Parmi ceux-ci, six sirops ont remporté une médaille d’or. Photo : Stéphane Guay

Organisé depuis 10 ans par la Fondation de la Commanderie de l’érable, le concours présentait cette année 108 sirops différents au jury. Environ 60 % d’entre eux ont reçu une médaille de bronze, d’argent ou d’or, mais aucun n’a remporté la distinction ultime Grand Or. Cette dernière est généralement décernée au sirop qui se voit donner plus de 85 points. « Il y avait de très bons sirops cette année, mais pas un grand d’exception qui ressortait du lot. Moi-même, je n’ai pas attribué de note digne d’un Grand Or », dit le biologiste Stéphane Guay, spécialiste en sirop de qualité.

Changement de jury

Il faut dire que La grande sève a connu un changement important cette année. L’ancien jury, composé d’experts du goût œuvrant entre autres dans les domaines des alcools et de la restauration, a été remplacé par une centaine d’acériculteurs. « Par le passé, certains producteurs envoyaient leur sirop au concours et avaient des doutes à la suite du jugement, soulignant que le jury n’était pas spécialisé dans l’érable. Alors cette année, nous avons changé la formule : ce sont les 112 personnes venues sur place, principalement des acériculteurs, qui ont évalué les sirops à l’aveugle. Et ç’a été un succès », atteste André Caron, le directeur du concours.

Il mentionne que les acériculteurs se sont montrés plus sévères que l’ancien jury et plus précis dans leurs commentaires sur les sirops testés. « Nous avons expliqué les bases de la dégustation en début de soirée et demandé aux gens de ne pas juger la couleur du sirop, mais plutôt la saveur d’érable, la texture et l’odeur. Honnêtement, leur description des sirops était extraordinaire », affirme M. Caron. Il ajoute que les remarques sur chaque sirop seront envoyées à son propriétaire à des fins d’amélioration. « Si une odeur de carton filtre ou un goût de fumée ou d’épinette a été noté, ça permet au producteur d’en prendre conscience et de penser à des solutions pour éliminer ça », donne en exemple M. Caron.

 

Pour consulter la liste de tous les gagnants : https://bit.ly/2VUtKEa